AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Stats  

Partagez | 
 

 Destiny C. Miller_ Fiche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Destiny C. Miller_ Fiche   11.09.10 14:30


    destiny c. miller

    Chef de la team Rocket


      •• Prénom(s) & Nom : Destiny Cathleen Miller
      •• Profession : Elle dirige la Team Rocket.
      •• Âge : Dix-sept ans. Elle est jeune, très jeune pour diriger une organisation telle que la Team Rocket mais elle en est largement capable...
      •• Starter : Un petit Medhyena arrogant, une Destiny en Pokémon mâle, et c'est sûrement pour ça qu'elle l'apprécie tant. Aujourd'hui, il est devenu un Grahyena des plus majestueux et des plus désagréables aussi. Il ne respecte plus sa dresseuse qui elle, habituée à avoir des milliers de sbires à sa merci, ne le supporte plus.

      Physique
      .

      Comment un diable peut-il avoir le visage d'un ange ? Comment un corps si parfait peut-il abriter l'esprit le plus noir ? Ces interrogations, grand nombre de personnes se les sont posées après avoir rencontré Destiny. Ses sbires la surnomment la succube, car son physique l'as tant aidé à manipuler la gent masculine parfois. Car du haut de ses un mètre soixante-neuf, Destiny présente un physique sublime.

      Sa crinière, couleur ébène, lui tombe gracieusement sur le dos telle une chute d'eau, d'une lisseur parfaite et à l'aspect soyeux. Elle s'est fait couper une petite frange juste au dessus du front, car quand on est le cerveau de toute la Team Rocket il ne vaut mieux ne pas se laisser déranger par des détails aussi futiles que des mèches de cheveux devant les yeux.

      Ses yeux sont un « outil » de travail à ses yeux. C’est comme ça qu’elle manipule les gens, en prenant un air triste et las comme pour implorer leur pitié parfois, mais le plus important c’est que c’est avec eux qu’elle effraie. Un regard froid, dur et perçant donnera l’impression à son interlocuteur qu’elle lit dans son esprit et il sera tout de suite mis mal à l’aise, perdant tout ses moyens au plus grand plaisir de Destiny qui adore faire ça. Malgré ce pouvoir des moins sympathiques, les yeux de Destiny sont magnifiques. Grands, soulignant le fait que Destiny n’est qu’une enfant, et ornés de longs cils, on pourrait se perdre dedans. Et leur teinte bleu-gris ne fait qu’ajouter à leur beauté.

      Question style vestimentaire, Destiny ne suit pas autant la mode que certaines gamines de son âge mais ça ne lui permet pas de ne pas craquer devant des vêtements hors de prix. Étant une voleuse d'exception, elle peut tout s'offrir mais elle préfère des jeans discrets au dernières créations d'un créateur parisien, vu que sa profession exige qu'elle soit plus discrète et que sortir dans des tenues extravagante ne l'aiderait pas, au contraire.



      Caractère
      .

      Destiny n'est pas le genre de personne à qui on peut facilement cerner le caractère. On pourrait croire, à cause de ses yeux innocents et à son sourire adorable qu'elle est une gamine bien élevée et angélique, mais on se tromperait lourdement. Grâce à cette étiquette que les naïfs lui collent toujours sur le front, elle peut manipuler sans peine ces mêmes naïfs qui croient avoir affaire à une simple fillette sympathique.

      Oui, car Destiny possède un don, un don que beaucoup de personnes aimeraient avoir : la manipulation. Avec un simple sourire et des tonnes de mensonge, tout le monde est à sa merci. Les mensonges, elle les sort naturellement, sans réfléchir, et ils sont toujours tellement parfaits et sortit d'un air si naturel qu'on ne doute même pas de la fiabilité de ses paroles. Cette " qualité " lui est très utile pour son travail.

      Mais le plus important est qu'elle est mauvaise. Elle est capable de créer des tas de mauvais plan sans penser au malheur d'autrui, elle frappe, vole, blesse pour éprouver une certaine culpabilité le soir qu'elle s'empresse de faire disparaître car elle " ne doit pas être faible ". Intelligente, ses plans sont calculés avec attention pour ne pas se laisser prendre au dépourvu par une mauvaise situation.

      Dominatrice, c'est la première qualité qui lui a permit de se placer au pouvoir, si on ne tient pas compte de sa cruauté. Après avoir manipulé ceux qui ont le pouvoir, elle se place tout naturellement au dessus d’eux plus tard, alors qu’ils n’ont même pas encore compris que cette jeune fille est le diable en personne et qu’elle ne cherche qu’a leur voler leur haute place.
      Ses Pokémons
      .









        •• Surnom : Grahyena
        •• Sexe : Mâle
        •• Race : Grahyena, loup
        •• Niveau : 30
        •• Obtention :
        Grahyena fut le premier Pokémon de Destiny. Un jour après être devenue le sommet des Rocket, elle s'est précipitée pour voler un pauvre jeune dresseur qui n'as même pas eu le réflexe de s'aider de ses Pokémons. Les Pokéballs ainsi récoltées lui servirent à attraper ce jeune Pokémon, Medhyena à l'époque. De mauvais caractère, il a voulu se battre contre Destiny mais celle-ci lui sauta dessus et l'immobilisa de ses mains, ainsi elle put le capturer assez aisément.
        •• Description :
        Pourquoi un simple Medhyena aurait séduit une fille comme Destiny ? La première fois qu'elle l'ai aperçu, le Pokémon semblait commander un petit groupe de cinq Medhyena qui semblaient se soumettre à lui. Souriante, Destiny l'as tout simplement capturé. Le Grahyena est mauvais, désagréable, têtu et ne veut en aucun cas obéir aux ordres de sa dresseuse, simple question de fierté d'après lui. Mais quand elle lui hurle dessus, il est bien contraint à lui obéir et combat suivant les ordres de la jeune fille, contre son grès. Ils finit quand même par se rendre compte, une fois le combat terminé et bien entendu gagné que la stratégie de sa maîtresse ( ou comme il l'appelle en son fort intérieur, la gamine humaine ) n'était pas si mauvaise que ça.



        •• Surnom : Drakhaus
        •• Sexe : Mâle
        •• Race : Drakhaus, futur dragon
        •• Niveau : 27
        •• Obtention :
        Destiny et Grahyena était en quête d'un jeune homme à l'apparence riche pour pouvoir le séduire puis le voler, pour ainsi pouvoir payer les jeunes sbires qui réclamaient quelques pokédollars. Destiny les aurait bien voulu faire taire, mais après tout elle n'avait pas le choix, ils méritaient ce salaire. Quand ils en repérèrent enfin un, un Pokémon sauvage se mit au travers de leur chemin, ce qui bien entendu énerva la jeune fille. Elle ordonna à Grahyena de l'attaquer mais elle vit qu'il était déjà en train de mordre le Pokémon qu'elle identifia comme un Draby. Draby, Drattak.... Un de ses Pokémons préférés. Après le sale boulot de Grahyena, elle vit le Draby tout blessé et elle envoya une Pokéball. Elle avait besoin d'autres Pokémons après tout...
        •• Description :
        Drakhaus est exaspérant. Pas du même genre que Grahyena, Destiny voudrait bien.... Non, Drakhaus est fort, combat bien mais est extrêmement peureux, il s'écrase devant Grahyena et même devant le petit Salamèche qui si il voulait pouvait mettre hors jeu simplement en le poussant. Elle le trouve lent à la détente, tout le temps triste, sans cesse indécis... Mais étrangement elle l'aime bien, elle se rappelle elle plus jeune, se posant des questions sur la mort d'Annabelle sa mère....



        •• Surnom : Salamèche
        •• Sexe : Femelle
        •• Race : Salamèche, salamandre
        •• Niveau : 5
        •• Obtention :
        La Team Rocket avant de plus en plus de sbires n'ayant pas de Pokémons, Destiny envoya un de ses cadres aller chercher des Pokémons chez un des professeurs du pays, vu que certains avait une grosse réserve de Pokéballs remplies dans leur laboratoire pour pouvoir en donner à tout les jeunes enfants du coin. Le cadre en ramena beaucoup, et présenta les Pokémons. Les sbires sautaient sur le choix, et Destiny, de passage, vit un jeune Salamèche. Ce Pokémon était rare et à ses stades d'évolutions, très puissant. Elle ignora les sbires qui se disputaient pour l'avoir et le fit tout naturellement rentrer dans sa Pokéball, puis s'en alla tandis que les sbires restaient là, bouche bée.
        •• Description :
        La petite Salamèche est détestée par ses deux confrères dans l'équipe de Destiny. En effet, ils la trouvent énormément lèche-botte vu qu'elle colle toujours Destiny, veut toujours être dans ses bras et obéit tout de suite à ses ordres à la place de Grahyena qui ne veut pas. Drakhaus ne l'apprécie aucunement mais lui obéit, car la petite Salamèche a bien du caractère. Hypocrite, devant sa dresseuse elle fait mine de se faire rejeter par les autres mais dès que Destiny tourne le dos, Salamèche redevient elle-même et rabaisse Grahyena et Drakhaus. Le loup a déjà essayé de l'attaquer mais Destiny l'as surpris et réprimandé, à la plus grande joie de Salamèche qui a fait mine d'être choquée.






      Derrière l'écran
      .



      •• Prénom : Océane
      •• Âge : Quatorze ans
      •• Est-ce votre deuxième compte ? Si oui, de qui : : En effet, le premier fut Lullaby.
      •• Que pense-tu du forum ; Comment es-tu tombé dessus ? : Tu l'as rendu magnifique idole (l) Euh je ne sais plus, par google je pense.
      •• Une idée pour l’améliorer ? : Euh non x)
      •• Et le code est : : PRINCE (c) Fifir (a)
      •• Dernier commentaire ? : NON. Je sais c'est très sec.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Destiny C. Miller_ Fiche   11.09.10 14:31


    Il était une fois
    .


      "« Si tu pars, il me… tuera.

      - Au revoir, cher père. Ou plutôt adieu, vu que tu ne semble pas trouver le courage de me suivre, rétorqua t-elle, glaciale.

      - Ne fais pas ta gamine, je t’en supplie Destiny… implora t-il »

      Quartier général de la Team Rocket, dix-huit heures. Une jeune fille bouscule les sbires pour regagner la sortie, en ravalant à grand peine ses larmes. Poussant violemment la porte, elle savoure l’air pur pendant un instant, avant de détaler. Elle était troublée, énormément confuse. Elle tenta d’inhaler l’air pollué mais cette drôle de sensation ne la quittait pas. Cette peur, cette confusion, cette envie de revenir en arrière… Mélangée à d’autres émotions, cette sensation lui donnait l’impression d’étouffer. Ses pensées lui tourmentaient l’esprit, ainsi elle ne se rendit pas compte d’être déjà bien éloignée de ce bâtiment infâme. Devant la route, elle leva une main troublante pour appeler une vieille voiture sur la route qui portait fièrement l’insigne « Taxi ». Quand le véhicule s’arrêta, pouvant ainsi laisser sortir le conducteur, qui, avec un sourire franc désigna le taxi à la jeune fille d’environ quinze ans, tel l’hôte l’invitant. Cependant, elle ne put répondre à l’invitation que ses pupilles tournèrent vers le haut. Elle perdit connaissance.
      Cet évanouissement fut bref. A peine deux minutes plus tard, elle put revoir la lumière du jour et les yeux affolés du chauffeur qui l’aspergeait d’eau. Sans la moindre reconnaissance, elle lui lança quelques bonnes injures avant de, comme si de rien n’était, monter dans le taxi et désigner d’une voix froide sa destination. Le jeune homme préféra n’émettre aucune objection et s’assit tel un soumis à sa place avec un sourire professionnel. Au siège passager, sa cliente entrait comme dans une transe et laissait les souvenirs emplir son esprit pour mieux comprendre la situation.


      Cela se passait dans une grande maison victorienne du dix-huitième aux tons bleus et violets. La grande bâtisse attirait tous les regards, son somptueux jardin anglais faisait envier quiconque passait à proximité. C’était la maison Miller, qui comme son nom l’indique, appartenait aux Miller, une famille bourgeoise dont on aimait parler dans le village. Un mois auparavant, l’épouse de Benjamin Miller rendit son dernier souffle. Ce n’était pas l’acte de mère nature mais l’acte de la défunte. La balle qui s’est logée droit dans sa cervelle a suscité de nombreuses questions. Annabelle Miller vivait dans le luxe, épouse épanouie, mère d’une enfant modèle d’une dizaine d’années… Personne ne se doutait de rien, trop naïfs, ne se doutant pas que la perfection des Miller n’était qu’une fausse illusion… Tellement fausse. Et qui le savait mieux que l’enfant ?
      Destiny Cathleen Miller, onze ans, ne s’était pas encore remise de la mort de sa mère. Elle se posait des questions, tant de questions. « Mais personne ne détient la réponse… » Songeait-elle. En vérité, elle savait qu’une unique personne possède toutes les réponses, la clé à cette énigme. Son père. Mais ce personnage la terrifiait énormément depuis le suicide d’Annabelle. Elle avait toujours été plus proche que sa mère, qui était si douce, si bonne. Mais son père… Il était distant, froid avec elle et elle ne le considérait en aucun cas comme son père. Mais un an passa sans que Destiny ne recueille la moindre information, mais surtout sans qu’elle ne fasse le deuil de sa mère. Mais voici qu’un jour, un bien étrange personnage fit son entrée dans la maison Miller : un certain Giovanni, tout le temps en costard cravate, qui inspirait à Destiny une haine et une peur injustifiée. Intriguée par la relation entre lui et son père, elle se retrouvait à poser des questions aux domestiques, aux villageois, à quiconque passait devant elle mais jamais aux deux personnes vraiment concernées.

      Lassée de ces réponses fades, elle se décida une nuit, alors qu’elle terminait « Mademoiselle Else » dans sa chambre. D’après l’horloge située en face d’elle, on venait de dépasser minuit. Cette heure était bien reculée pour la jeune fille et elle se dit qu’il fallait être raisonnable et s’endormir, même si une petite voix lui soufflait à quel point ce serait merveilleux de se replonger dans un autre ouvrage. La raison l’emporta et elle éteint la lumière et essaya de dormir. Malgré toute sa volonté, elle ne réussit qu’à rentrer dans un demi-sommeil car des voix dans le couloir la gênaient. Il lui semblait que c’était celles de son père et de ce personnage si énigmatique, Giovanni. Les bruits de pas s’effacèrent et elle entendit une porte qui claquait. Ce dernier bruit la fit sursauter et elle était maintenant parfaitement réveillée. Maudissant ce Giovanni, elle ne put se retenir de se lever et de se diriger vers le bureau de son père, avide d’informations. Son oreille alla tout naturellement contre la porte en boit, plus exactement vers le trou de serrure pour mieux percevoir les murmures.

      « Me*de Giovanni, je suis fauché ! »

      Ce chuchotement était à peine audible, mais il retentit comme un hurlement dans les oreilles de la jeune Destiny. Fauchés ? Ce mot était exclu du vocabulaire de la jeune fille. Dans le luxueux manoir, elle ne se souciait guère de l’argent, ce qui n’était pas anormal vu son âge après tout. Effrayée, elle tendit l’oreille pour écouter la suite.

      « Benjamin tu t’es foutu dans quoi encore ?! P*tain ce n’est pas croyable.

      - Ton organisation là… La Team Rocket, y a peut-être une place ?

      - Mouais mais t’attends pas à un traitement de faveur car on est allés à la fac ensemble, tu commences comme tout le monde en tant que sbire. Ca te prendras pas mal de temps pour régler tes dettes de jeux mais… »

      Destiny se décolla silencieusement à la porte, et alla se réfugier dans sa couette moelleuse adorée. Cependant, elle n’avait nullement l’intention de s’endormir, car il faut dire que la conversation qu’elle a entendue lui avait ôté le sommeil. Alors comme ça son père avait perdu tout son argent, la faute à cette espèce de drogue, les jeux d’argents. Et ça… La team Rocket ? Ce nom lui était familier. Pour se détendre, elle saisit vivement son baladeur pour écouter de la musique, et mit la radio. Dans sa station préférée, aucune chanson mais les informations ! N’étant pas d’humeur à écouter ça, elle voulu mettre une autre station quand quelques mots lui firent totalement changer d’avis. « Maintenant, parlons de la Team Rocket ! ». Elle se redressa subitement et serra son baladeur entre ses doigts. Et plus les mots se déversaient dans ses oreilles, plus elle était horrifiée. Deux corps trouvés au bord d’un lac, on soupçonnait la team Rocket, une organisation de criminels qui, normalement, se contentaient de voler de l’argent et des Pokémons. Pendant une seconde, elle fut tentée d’aller rejoindre sa mère, avant de, terrifiée, supprimer cette pensée de son esprit.


      Quinze jours sont passés après que Destiny ai quitté le QG des Rocket. Elle logeait chez une amies de son lycée, faute de mieux. Elle n’avait ni d’argent, ni d’habitations et avait abandonné tout ses contacts. Allongée dans le matelas qu’on lui avait offert pour dormir, elle repensait à ce qui s’était passé il y a deux semaines. Le boss de son père, Giovanni, était de plus en plus fréquemment invité à la demeure des Miller. Son père mentait toujours sur la profession de son ami, ne sachant pas que Destiny était déjà bien au courant qu’ils faisaient partie de cette organisation malsaine. Elle parlait sèchement à cet homme, si bien que son père la réprimandait souvent, car il craignait que son ami perde patience et le fasse renvoyer, ou pire. Mais ce caractère plu à l’homme qui un jour proposa à Benjamin Miller d’engager sa fille. Il nourrissait de grands espoirs concernant la team Rocket et préparait une énorme mission, et avait besoin de personnel. Cette jeune fille possédait le profil qu’il recherchait, et il serait, d’après ses mots, honoré de l’avoir dans ses rangs. Benjamin n’était pas aussi enthousiaste que Giovanni et il s’énerva, soucieux de l’avenir de sa fille unique. Inconscient, il lança quelques insultes mais son ancien camarade de classe, n’ayant pas l’habitude de se faire traiter ainsi lança une menace : soit la fille, soit la mort à Benjamin Miller. Il ne se souciait guère de l’adolescente mais il n’a pas tellement apprécié comment Miller l’avait traité. Il était tellement habitué à se faire respecter… Et le fait que Benjamin lui refuse ça c’était une humiliation en soi.


      Mais… Destiny avait refusé. Elle connaissait les conséquences de ses actes, mais elle ne s’en souciait guère. Son père avait été le responsable de la mort de sa mère, et il n’a jamais pris soin d’elle. Elle se sentait différente, depuis la demande de son père, elle était devenue un monstre sans sentiments. La mort de son père, peu importe. Celle de ses amis, qu’elle aimait tant, peu importe également. Quand son père avait prononcé ces mots, soudainement, elle a ressenti en elle le vide que sa mère a laissé, et elle avait devant elle le coupable. Il n’avait jamais aimé Annabelle, jamais été aimable avec elle puis a fini tout ça en se ruinant au jeu. Elle soupçonnait même Benjamin d’avoir battu sa femme la veille de son suicide, vu le nombre de bleus qu’on avait trouvé sur le corps de la femme. Et tout ça… Avait fait ressortir la tristesse de la jeune femme, ses doutes, et tous les sentiments refoulés en elle. Mais ça avait aussi réveillé une haine indescriptible envers son père… Et cela l’as fait radicalement changé. Elle était juste devenue… mauvaise.


      Deux ans sont passés. Destiny venait de recevoir un appel étrange, d’un individu qui semblait la connaître. Il lui avait donné une adresse ou se rendre. Vaincue par la curiosité, la jeune fille se dirigeait à présent vers le bâtiment en verre que lui avait décrit l’homme. Devant la porte, les souvenirs de Destiny ressurgirent… C’était le QG de la Team Rocket. Elle voulut repartir à la chambre misérable qu’elle avait louée en centre ville mais une voix la coupa dans son élan.

      « Mademoiselle Miller… Quelle joie de vous revoir… »

      Le sang de Destiny ne fit qu’un tour. Cette voix ? Celle de l’homme au téléphone, ou plus exactement celle de Giovanni, le boss de cette organisation malfaisante, la Team Rocket. Elle pivota pour se retrouver devant le personnage tellement craint. Les traits de la jeune fille se déformèrent par la haine et elle courra vers l’homme pour… le frapper, sûrement. Mais au même moment, une violente secousse fit tomber la jeune fille ainsi que Giovanni. Elle voulut se relever, mais d’autres secousses de plus en plus violentes continuaient à faire trembler les murs du quartier général des Rockets. Une telle chose ne s’était produite depuis si longtemps… Destiny essayait, sans succès, de se relever… Mais tout devint noir….

      Le biiip incessant des hôpitaux réveilla Destiny. Les événements qui s’étaient produits quelques heures plus tôt lui revinrent rapidement et parfaitement éveillée à présent, elle ne tarda pas à appuyer sur le bouton pour appeler une infirmière. Une jeune femme aux cheveux ridiculement roses bonbons et perchés en une coiffure compliquée entra dans la chambre et demanda tout de suite à Destiny si elle ressentait des douleurs, si elle avait besoin de quelque-chose. Cette dernière ne fit que poser des questions sur le tremblement de terre s’étant produit quelques heures plus tôt. L’infirmière devint grave et se lança dans un récit digne des œuvres d’Homère comme quoi une énorme catastrophe s’était produite et avait réuni tout les continents en un seul. Sceptique, Destiny ne la crut pas au début, mais plus tard on lui conta la même histoire. On lui dit aussi que le bâtiment en face d’elle s’était écroulé, mais qu’elle avait eu énormément de chance de ne pas être en dessous et que de plus les énormes morceaux de verre n’avaient atterris qu’a quelque millimètres de son visage. La jeune femme déglutit faiblement, elle aurait pu mourir. Elle congédia sèchement l’infirmière pour réfléchir. Malheureusement, à peine commença t-elle à repasser la soirée dans sa tête quand une dizaine d’hommes entrèrent dans sa chambre. Ils se lancèrent à leur tour dans un récit, mais celui-ci était différent de celui du bonbon rose. Giovanni était mort. La Team Rocket avait besoin d’explications, et ils avaient aussi besoin de quelqu’un pour les guider. D’abord, elle eut envie de les faire partir, puis une idée folle lui vint. Elle n’avait plus rien, ses parents sont morts depuis belle lurette, ses amis étaient probablement décédés à cause de cette catastrophe et elle n’avait plus rien…. Et de plus en plus, elle commença à être horrifiée par elle-même, par cette envie, par ce nouveau caractère mais….


      Et puis, elle commença à leur raconter un tissu de mensonges… Que Giovanni la voulait comme chef pour leur faire penser à cette idée, qu’elle avait fini par le tuer pour leur inspirer la peur et enfin elle leur fit des promesses, leur fit par de projets… Et peu à peu, les hommes se laissaient convaincre, naïfs, souffrant d’une Co-dépendance. Et pendant l’année nécessaire à reconstruire les villes, de son côté, elle construisait son empire, en attrapant un premier Pokémon, un Medhyena diabolique, puis un Draby et plus récemment un Salamèche. Il y a quelques heures, dans le nouveau QG des Rocket, Destiny repensa à sa mère. Serait-elle fière d’elle ? Non, sûrement pas. Mais elle s’effaça cette pensée de la tête. Après tout, quelle importance aujourd’hui ?


Revenir en haut Aller en bas
Alternating from week to week between Laf and sex - Administratrice
Alternating from week to week between Laf and sex - Administratrice

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 2800
Points:
Equipe:
Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Destiny C. Miller_ Fiche   11.09.10 15:14

DESTINY. ÉPOUSE-MOI.

Nan mais en fait t’es une grosse folle. T’as vu ta fiche de malade de la vie ? Moi ça me donne envie de m’ouvrir les veines tes trucs là. Bon, ok, y’a des fautes mais on s’en fout, c’est de la bombe atomique. Mais ça gâche tout la faute en fin de phrase de ton histoire, « importante » ça veut rien dire dans cette phrase è____é N’empêche que t’es une kamikaze, et que ça tue du poireau même avec les fautes de temps. Bon t’auras compris que je te valide, même si je suis jalouse en plus comment c’est trop bien présenté. ESPECE DE SURDOUEE DE SA MAMAN DE LA VIE. Là j’ai envie de foutre des textes qui clignotent de partout mais je ne vais pas le faire je suis en extase devant comment t’as présenté ta fiche. <3 JE TE HAIME.

Citation :
Grayhena
Niveau 30

Vitesse : 102
Attaque : 98
Défense : 100

- Charge
- Grondement
- Morsure
- Flair
- Hurlement
- Vantardise


Drackhaus
Niveau 27

Vitesse : 89
Attaque : 92
Défense : 97

- Frénésie
- Morsure
- Coud’boule
- Groz’Yeux
- Puissance
- Flammèche


Salamèche
Niveau 5

Vitesse : 54
Attaque : 48
Défense : 48

- Griffe
- Rugissement

Citation :
- 2 potions
- 3 Pokéballs
- 3000 Pokédollards

- 1 Pokedex

Voilà je pense que tu sais que tu dois faire ton Pokématos et ta fiche de relationships °w° C’était de la balle de lire ton histoire & j’adore comme tu décris son physique. Le petit truc de la succube ça me botte vachement. HE. Et t’oublieras pas que nos persos y seront amis è___é

Et sinon, c’est oui, pour m’épouser ? 8B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Destiny C. Miller_ Fiche   11.09.10 15:42

AH JE VOULAIS METTRE IMPORTANCE EN FAIT x) Voilà j'ai édité ( même si personne d'autre n'aura le courage de lire mon histoire pourrie )

Bien-sûr qu'on sera amies et j'ai hâte de lire nos discussions avec Kevin concernant les bienfaits de la pastèque. Comprendra qui pourra x)

SINON MERCI POUR LES COMPLIMENTS CAR DE LA PART DE MA PLUS GRANDE IDOLE TROP FORTE EN RP ET EN HTML ÇA FAIT PLAISIR (l)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destiny C. Miller_ Fiche   

Revenir en haut Aller en bas
 

Destiny C. Miller_ Fiche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Powa :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-