AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Stats  

Partagez | 
 

 Fable Pokemon: Tempête annoncée, tempête ignorée...[One shot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dresseur



Feuille de personnage
Pokédollards: 3680 $P
Points: 484 Poképoints
Equipe:
Nombre de messages : 129
Date d'inscription : 24/04/2011

MessageSujet: Fable Pokemon: Tempête annoncée, tempête ignorée...[One shot]   11.06.11 17:41

Un pas devant l'autre... Puis un battement de queue... C'est avec cet air très hautain qu'Aquali avançait petit à petit au bord d'une plage naturelle de sable fin. Le bleu azur de son pelage brillait sous l'éclat d'un soleil d'automne resplendissant. Elle se pavanait, devant de nombreux Keunotor au travail. Ceux-ci coupaient le bois en bordure de la mer. L'hiver arrivait à grand pas, mais avant cela, la saison de la pluie. Oui, car ici, en milieu de la saison automnale se déversait une quantité de pluie impressionnante, inondant tout sur de nombreux kilomètres. Les arbres ou encore les abris restaient alors les seules manières de se protéger. Ainsi donc, les Keunotor préparaient de quoi se protéger durant les longues semaines pluvieuses qui s'annonçaient, préparant plusieurs endroits secs, de la nourriture et de quoi dormir.

- Tu devrais faire de même, ma très chère Aquali, lui conseilla alors un Pijako qui observait attentivement la scène

S'approchant de l'oiseau, c'est avec un certain dégoût que le Pokémon élégant lui dit qu'il n'était point nécessaire de travailler par un temps si beau et un soleil automnal. Elle savait pertinemment que les pluies n'arrivaient que dans deux semaines, et elle n'aurait alors qu'à grimper dans un arbre fruitier assez solide pour s'en protéger. Pijako se mit à rire d'une façon très étrange qui fit reculer la jeune femelle. Il lui promit de revenir au printemps suivant en espérant la revoir en pleine forme. Aquali ne lui accorda guère plus d'attention et s'en alla en marchant sur le bout des pattes, comme pour se moquer de cet oiseau qui n'y connaissait absolument rien.

Les jours passaient, et l'abri des Keunotor prenait enfin forme. Tel un igloo, formé de bois et uniquement de bois, c'est un gigantesque abri pour accueillir toute la famille qui était en place. Il résistera tant bien que mal aux intempéries futures et à l'hiver glacial en approche. C'est à ce moment-là que la jeune Aquali resta pétrifiée stupeur. Ils avaient coupé la majorité des arbres, surtout les grands arbres, seul moyen pour elle de se tenir à l'écart de l'arrivée imminente de l'eau.

Elle se trouva dépourvue, quand la bise annonçant que le temps changeait fut venue. Aquali s'en alla alors chez la famille Keunotor, ses voisins de toujours, pour leur demander l'hébergement, d'un air toujours aussi serein, alors qu'en fait, il n'en était rien. Elle ne reconnaissait toujours pas son erreur, et surtout ne comprenait pas que cela lui arrive à elle, elle qui avait pourtant pavané tout l'été, elle qui était si parfaite. Lorsqu'on lui ouvrit, elle n'hésita pas à se vanter une fois de plus :

- Votre abri ne semble pas adapté pour un Pokémon tel que moi, cependant je me vois dans l'obligation de vous demander à contre cœur de m'héberger durant les prochaines semaines, car il s'avère que je n'ai nul endroit convenable où m'abriter.

Keunotor regarda un instant ses semblable, avant de répondre d'un ton plutôt sec :

- Que faisiez-vous au temps chaud, très chère ?

- Nuit et jour, je me reposais et je prenais du bon temps, ne vous déplaise.

- Oh ? Vous vous pavaniez ... ? J'en suis fort aise... Eh bien, pleurez, maintenant, car nous n'avons ni la possibilité ni l'envie d'accueillir sa majesté.


D'un geste brusque, la porte se referma et un air attristé apparut sur le visage de la jeune Aquali. Elle ne savait définitivement pas quoi faire. Elle paniquait, essaya par tous les moyens d'entrer dans l'abri, en vain. Elle voulut se mettre à penser à ses actions....* Et si les Keunotor avaient raison ? Et si j'aurais dû travailler ? Non non, une beauté telle que moi ne mérite pas de se salir les pattes...*

Elle n'eut pas le temps de penser davantage à ses actions, car à l'horizon, à seulement quelques kilomètres de là, le ciel se faisait déjà déchirer par de nombreux éclairs. Il semblerait que la saison des pluies soit en plus de ça précoce cette année. Effrayée par le tonnerre, Aquali avait le poil qui se dressait très nettement sur le dos, et elle courut se mettre à l'abri dans l'un des derniers arbres encore debout au bord de la plage. Au fur et à mesure que les heures passaient, c'est doucement que l'atmosphère devint lourdre, très lourde, ne laissant aucune chance à l'orage pour les contourner. Repliée sur elle-même, le Pokémon eau s'endormit sur la branche feuillue sur laquelle elle se trouvait, pour essayer d'oublier ses soucis.

Les jours passèrent, et des pluies comme on en avait jamais vues s’abattaient sur la plage, qui disparaissait petit à petit sous des mètres d'eau. L'arbre où se trouvait Aquali n'était pas assez solide pour résister à un tel mouvement d'eau, et il s'écrasa dans l'eau avec un tel fracas qu'il se brisa en plus de ça en deux parties distinctes. Le Pokémon s'accrocha tant bien que mal au tronc, alors qu'il partait à la dérive dans l'océan, sous un violent vent et une pluie très abondante. Parmi les gouttes d'eau qui tombaient sur elle, vint se glisser une petite larme, preuve d'un désespoir total. Elle finit par tomber dans l'eau, à bout de forces...

Aquali savait nager et respirer sous plusieurs mètres d'eau, mais les courants étaient trop puissants pour sa petite taille. Elle se fit emporter sur plusieurs kilomètres vers une destination inconnue, elle se trouvait en plus de ça dans des courants glacés. Elle croisa alors un groupe de jeunes Otaria. Ceux-ci était perdus et encore plus faibles qu'Aquali. Leur mère devait sans doute se faire un sang d'encre pour eux. La temp^te les avait probablement pris par surprise aussi.

*Je... J'étais comme eux... Je n'étais pas préparé... Je méritais ce qui m'est arrivé... Alors qu'eux étaient trop petits pour savoir. Ils ne méritent pas un tel sort. Tsss... Suis-je vraiment aussi mauvaise que ça ?*

Le courant s'affaiblit peu à peu, et Aquali réfléchit. Cela servirait-il de sauver ces petits qui ont encore toute leur vie, au risque de mettre sa propre vie, sa propre beauté en danger ? Il était un peu tard pour rattraper le temps perdu à se pavaner sur les plages, mais il n'était peut-être pas trop tard pour au moins servir à quelqu'un une fois dans sa vie... Elle rassembla ses dernières forces dans une attaque Typhon, afin de l'aider à se sortir du courant, puis nagea péniblement vers le groupe d'Otaria. Elle décida d'abord de les regrouper correctement avant de les envelopper dans une bulle créée soigneusement, qu'elle poussa avec une grande conviction durant plusieurs heures. Elle était absolument exténuée, et pourtant si elle venait à disparaître, ce ne serait pas avant d'avoir donné à ces petits la possibilité de revoir leur mère.

Aquali remonta à la surface, et observa autour d'elle. Une île se trouvait seulement à quelques centaines de mètres de leur position actuelle, si elle concevait le sens des courants, l'île abritait sans doute des Otaria prêts à reprendre leur voyage en direction du nord, en cette saison de l'année. La jeune Pokémon souffrait. Des douleurs intenses au niveau des pattes, dues à une fatigue considérable. Pour elle, cela aurait été une honte qu'on la voie pleurer, heureusement qu'elle était sous l'eau. Elle avait honte d'elle-même, honte de ce qu'elle était devenue en tant que Pokémon. Elle allait réparer ça, même si au fond personne ne lui serait sans doute reconnaissant...

Sur les derniers mètres, ses yeux étaient fermés, elle était au bord d'un évanouissement. Elle donna un dernier coup de tête sur la bulle et la suivit jusqu'à arriver au bord de l'île, sur une belle plage partiellement engloutie par l'eau. Dans cette terrible tempête apparut alors une belle éclaircie qui faisait briller l'eau et le sable présents. Cependant, le pelage d'Aquali ne fit pas de même , comme à son habitude, et le Pokémon ne bougeait plus. Les Otaria ainsi que les Lamantine présents entourèrent la jeune Aquali, qui désormais n'aura plus jamais un pelage brillant, et ne rouvrira plus jamais les yeux. Un sourire s'était dessiné sur son visage, c'était une mort heureuse, et les Lamantine n'hésitèrent pas à chanter en l'honneur de cette inconnue ayant sauvé leurs petits. Ils n'hésitèrent pas à enterrer son corps dignement au-delà de la plage, dans l'intérieur de l'île, au bord d'une magnifique cascade d'un bleu azur, tout comme elle était...

...

...

...

*SBAF*

Aquali ressentit soudain une violente douleur. C'était un petit Keunotor qui venait de lâcher malencontreusement un bout de bois sur sa tête. Il s'excusa, reprit le bout de bois, fruit de son travail, et repartit à la tâche. Le Pokémon eau regarda tout autour de lui. Tout semblait être comme si rien de toute l'histoire ne s'était produit. Elle commença à se demander ce qui était réel et ce qui ne l'était pas. Ce qui était certain du moins, c'est que des gouttes avaient coulé sur son visage et elles provenaient de ses yeux. Elle entendit soudainement un rire qui lui était familier. Elle se retourna et vit avec stupeur le Pijako qui lui avait parlé au début.

- Je... C'était TOI qui m'a fait ça ? Mais, mais, qu'est ce qu'il s'est passé ? Comment ? ... Qui es-tu réellement ?

L'oiseau soupira avec le sourire mais ne donna pas une réponse particuliérement précise sur la manière dont il avait plongé Aquali dans cette « illusion » pourtant si réaliste et encore moins sur qui il était vraiment

- Ce n'est pas très important que tu le saches, dit Pijako, cela ne t'avancerait en rien. Mais... tu as compris, et c'est ce qui est vraiment important. Sache que l'effort de faire quelque chose te sera toujours rendu, un jour ou l'autre. Alors que tu ne récoltes rien si tu ne t'occupes pas de ton jardin. Tu ne vas pas me revoir Aquali, et j'ai finalement été heureux de faire ta connaissance. Tu sais ce qu'il te reste à faire... Ah, une dernière chose, il serait bien que tu regardes les fondations de l'abri des Keunotor, enfin, ce n'est qu'un conseil.

L'oiseau fit un clin d’œil, avant de s'envoler en direction du soleil couchant, jusqu'à ce qu'Aquali ne le voie plus. Elle ne retenait pas ses larmes, des larmes de joie, ou du moins de soulagement et de compréhension. Elle ne tenait pas à en savoir davantage à l'égard du Pijako, et se dirigea simplement, pleine d'entrain, vers le groupe de Keunotor, tout en dansant, pour leur proposer son aide. L'un d'eux s'approcha d'elle et lui demanda le pourquoi de ce changement soudain de personnalité. L'Aquali dit seulement :

- Je ne pense pas qu'à l'instant présent, mais également à mon futur.


Fin ☺
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fable Pokemon: Tempête annoncée, tempête ignorée...[One shot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Powa :: Partie Hors-jeu :: Créations-