AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Stats  

Partagez | 
 

 Lynn Morgane O'malley dresseuse de Jotho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Lynn Morgane O'malley dresseuse de Jotho   25.10.11 10:27

Lynn Morgane O'malley


▬ Surnoms : Lily
▬ Sexe : ♀
▬ Âge : 17 ans
▬ Profession : Dresseur
▬ Région : Jotho
▬ Genre de Pokémon souhaité : Hm... Difficile.... J'aimerai un Pokemon spectre qui va très bien avec le tempérament froid de Lynn. Une chose aussi, éviter de me proposer des Pokemon de la 5G, je n'y connais strictement rien et je n'ai pas le jeu .w.

Un p'tit shiney ? *TOUSSE*


Apparence physique


Lynn est une demoiselle dont l'apparence première inspire toute la difficulté que l'on peut avoir à l'aborder. Elle possède cette aura si particulière qui fait qu'on a naturellement tendance à ne pas l'approcher de trop près, bien qu'on soit irrésistiblement attiré. Le calme et la froideur de la lune, une beauté magnétique, souveraine.

Pour commencer, il faut savoir que Lynn ne fait pas du tout son âge, et qu'on lui donne facilement deux à quatre ans de plus, voire cinq, ce qui lui a permis depuis assez jeune déjà de frauder lorsqu'il s'agissait de montrer patte blanche aux videurs des boîtes de nuit et des bars à alcool. De même, elle n'a jamais eu à montrer sa carte d'identité pour se procurer clopes et vodka dans les supérettes. Et même si le doute fut une ou deux fois mis en avant, un de ses regards embrasés ont suffi à le dissiper sans que plus de questions fussent posées. Lorsqu'elle arpente les couloirs de l'établissement scolaire, beaucoup se demandent quel est son rôle au sein de celui-ci, si elle est une élève, une enseignante, ou si elle a une autre fonction. Et comme elle a beaucoup de mal à se fondre dans la masse et qu'elle semble ne pas du tout appartenir à ce qui l'entoure, on se demande même parfois si nos yeux ne nous abusent pas, et si elle se trouve bien là où elle semble se trouver - si elle existe, même. Elle n'est pourtant pas du genre bruyante, et si elle capture tous les regards quand elle passe, elle ne cherche pas particulièrement à attirer l'attention. Discrète, silencieuse, dotée d'une démarche souple et simple, elle se tient presque toujours droite, avec la stature fière d'une personne noble, ce qui peut la faire passer auprès de ceux qui ne l'aiment pas pour arrogante.

Lynn possède donc un corps de jeune femme parfaitement développé, mais particulièrement fin et léger, avec des membres déliés, et des atouts qu'elle sait mettre en avant, notamment une jolie poitrine avec un bonnet C. Pour le reste, ses membres sont plutôt fins, ses courbes sont harmonieuses, et s'il se trouve un défaut chez elle, ce n'est pas dans ses lignes que vous le trouverez. D'ailleurs il suffit qu'elle s'habille de manière à laisser voir quelques uns de ses atouts, mais jamais de manière excessive ou vulgaire, et elle fait tourner la tête de plus d'un avec une aisance désespérante. Ses pieds chaussent assez petit, et surtout assez fin, et peu de chaussures lui conviennent vraiment. Ses mains aux longs doigts de pianiste se terminent par de petits ongles soigneusement manucurés et vernis, que ce soit en noir, ou en couleurs pastel à la mode britannique. Elle évite cependant les tons criards.

Pour ce qui est de son visage, il est si menu et si fin qu'il contribue largement à lui donner cet aspect adulte qui la caractérise. Quant à sa peau... Lynn a la chance unique d'avoir une très jolie peau, qui n'a jamais comporté beaucoup d'imperfections, et elle en a toujours pris soin de manière à ce que les rares qui pointèrent le bout de leur nez furent immédiatement éradiquées. Aujourd'hui, le toucher et la pigmentation de celle-ci frôlent la perfection. Car une des choses qui attire immédiatement l'oeil quand on la regarde, c'est également la blancheur immaculée, presque diaphane de son teint. Lynn sort essentiellement la nuit, surtout en été, et elle a un taux de mélanine un peu plus bas que la moyenne. Aussi, même si elle n'a rien d'un vampire, elle ne bronze pas facilement.

Tout autour de ce visage, sa chevelure, une masse épaisse de longs fils fins comme des toiles d'araignée, si inexorablement lisses, et coupés comme un casque, qu'on pourrait parfois penser en la regardant que ce ne sont pas ses vrais cheveux, et qu'elle porte une perruque. Mi-longs, ils s'arrêtent au niveau de ses clavicules devant, et sont un peu plus longs derrière. Globalement d'un blond très clair éclatant, elle en décolore certaines parties, certaines mèches, pour qu'elles soient plus claires encore, et aillent jusqu'à tirer sur le blanc. Ils tombe sur son visage juste devant ses yeux sans les cacher, en une jolie frange qui comporte une sorte de pointe un peu plus longue entre les deux yeux.

Au milieu de cette touffe de cheveux, on remarque tout de suite la paire d'yeux inoubliables de Lynn. Ils sont grands, et brillent d'une intelligence peu commune. Celle qui lui permet de dire beaucoup, juste avec un regard, sans avoir besoin de remuer les lèvres. Ils sont également très doués pour faire perdre tous leur moyens à à peu près n'importe qui, s'ils deviennent froids. Bref, ils sont très expressifs. D'un joli vert tendre clair, leurs iris portent une couronne jaune foncée près de la pupille. Suit un petit nez en trompette, et une bouche généreuse aux lèvres gourmandes, qui cachent une dentition sans défauts. Il faut savoir que Lynn ne sort jamais sans se maquiller, et qu'elle attache un soin particulier à ses yeux, et à ses cils. Mascara, crayon, et fard à paupières constituent donc l'essentiel de son kit absolument indispensable. Le noir, le bleu, le vert, le rose lui vont particulièrement bien. Quand elle rentre de soirée, son maquillage a bien souvent coulé, et est à refaire, mais elle ne sort vraiment sans rien que lorsqu'elle doit s'efforcer de jouer les petites filles sages pour le compte de la famille.

Lorsque c'est le cas, justement, ou qu'elle doit faire bonne figure, en dehors de l'uniforme scolaire, avec lequel elle se force pourtant à garder une allure et une attitude correcte, elle porte des vêtements très stricts, adaptés, contre toute morphologie, à son âge, mais avec une classe adulte. Ses cheveux rebelles ne sont pas trop emmêlés, son maquillage n'est pas too much, voire inexistant, et elle s'efforce d'avoir cette allure de fille bien élevée, même si son attitude rebelle ne trompe pas. Elle parvient sans trop de difficultés à avoir le charme et la classe respectable d'une femme adulte de bonne famille. Et lorsque la nuit tombe, tout bascule. Les vêtements deviennent rock, punk, trash, sexy, les décolletés plongent, les jupes se raccourcissent, les collants et les pantalons se déchirent et se déglinguent, ses cheveux deviennent en bataille, son maquillage apparaît ou s'épaissit, elle se transforme complètement. Qui l'eût cru en la voyant quelques minutes plus tôt ? Mais elle a assez de goût pour ne pas ressembler à une petite lolita emo-punkette. Elle a un style bien à elle, que beaucoup lui envient.

Une blonde à forte poitrine, oui, mais rien à voir avec une bimbo à la Pamela Anderson. Lynn est une fille qu'on remarque au premier coup d'oeil, et qu'on n'oublie pas. Qu'on l'admire ou qu'on la dénigre, elle ne laisse personne indifférent. Cette fille vient d'un autre monde, c'est moi qui vous l'dit !


Mentalité/Caractère


Ce qui se passe dans la tête de Lynn.. C'est une excellente question. Parce qu'elle est passée maîtresse dans l'art de dissimuler ses pensées, et qu'il est très difficile de savoir ce qu'elle pense vraiment, quelles que soient les circonstances. Son visage n'exprime que peu de choses, en dehors des yeux, et elle semble parfois porter un masque uniforme et invariable. Comme elle refuse catégoriquement de parler pour ne rien dire, le fait est que contrairement à beaucoup de gens de son âge, elle parle très peu. Uniquement lorsque c'est irrévocablement nécessaire. Elle sait que deux êtres peuvent se passer du langage, dans l'absolu, pour qu'il se passe des choses intéressantes entre eux. Elle est même convaincue que certaines choses intéressantes ne peuvent avoir lieu que si le langage est exclu. En compensation, elle fait passer beaucoup de choses avec ses yeux, qui parlent pour elle, quand ce n'est pas le reste de son corps. Et les rares fois où elle prend la parole, elle fait mouche et touche juste. Chacune des choses qu'elle dit est pertinente, mesurée, et bien souvent écoutée avec attention, et retenue. Ce qu'elle dit est parfois sans appel, et n'attend pas de réponse. Catégorique. Franche. Réfléchie. Il est très difficile, voire impossible de répliquer lorsqu'elle lance une pique. Et plus difficile encore de savoir si elle était alors sérieuse, ou si elle plaisantait. Il vaut mieux, d'ailleurs, ne pas la mettre en colère, parce qu'alors elle déploiera tout son talent à trouver les mots précis qui vous feront le plus mal. Elle n'attaque jamais sur aucun autre front, les actes ayant pour elle beaucoup moins de poids que les mots. De son côté, elle est assez mature pour ne pas se laisser toucher par de petites piques sans importance. Il faut vraiment y aller pour la blesser.

Lynn met un point d'honneur à ne s'attacher à rien qui soit en rapport avec la réalité, qu'elle exècre. Elle n'y parvient pas toujours, à son grand damn. Elle dit elle-même qu'elle n'a aucun ami, non pas qu'elle ne puisse pas en avoir, mais bien qu'elle ne le veut pas, l'attachement constituant pour elle une perte de temps bien trop risquée. Ainsi, des tas de choses qui sont si importantes pour les autres lui sont totalement égales. Et ce ne sont pas là des faux-semblants. Qu'on l'admire, qu'on la dénigre, qu'on l'apprécie, qu'on la déteste, qu'on l'aime, ou qu'on la haïsse, tout cela ne lui fait ni chaud ni froid. Elle n'agit donc jamais dans le but de susciter chez autrui quelque sentiment que ce soit. Elle reste fidèle à ses principes, c'est tout. Ses résultats scolaires lui importent également très peu, au grand damn de sa mère, et elle est totalement incapable d'envisager l'avenir. Elle vit au jour le jour, sans même avoir peur du lendemain. Advienne que pourra.

Elle s'entend bien avec tout le monde, à priori. Très perspicace, il lui suffit de quelques minutes de conversation avec quelqu'un pour comprendre des tas de choses sur cette personne, et elle se trompe rarement. On n'a pas besoin de lui dire les choses, non plus. Elle les comprend toute seule, très vite. Même si elle ne dit rien et qu'elle ne le montre pas. Il est plutôt rare que quelque chose lui échappe, et si elle ne s'en vante pas, elle fait rarement semblant du contraire. Mais elle ne fait jamais de méchanceté gratuite, et garde ses opinions désobligeantes pour elle-même. De plus, elle ne repousse jamais une personne sur des à priori, et comme elle a tendance à apprécier les défauts des autres avant d'en apprécier les qualités... Elle se fait facilement accepter, sans parvenir à s'intégrer totalement à un groupe, parce qu'il y a toujours quelque chose qui fait qu'elle est à part, et qu'elle ne rentre pas dans le moule. On la respecte. On l'admire. On l'envie. Elle sert de modèle, et de confidente. Mais on ne peut jamais être vraiment sûr de la connaître, alors il est très difficile d'obtenir d'elle un genre de relation qui dépasse tout cela.

Lorsqu'on y parvient, pourtant, elle fait une excellente confidente. Comme elle parle peu, elle sait très bien écouter et observer. Et les rares conseils qu'elle se permet de prodiguer sont pertinents. Discrète, elle ne répète jamais rien à personne, et ne parle de toutes façons pas des autres quand ils ont le dos tourné. Ce qui se dit dans une conversation avec elle ne concerne qu'elle et la personne en question. Par contre, si c'est dans ses moyens, elle ira, et sans vous le demander, voir les personnes concernées par votre problème, pour essayer de vous aider, sans pour autant vous dire qu'elle l'a fait, parce qu'elle n'attend pas spécialement de reconnaissance. Par contre, elle supportera très mal que vous vous mêliez de ses affaires à elle. Son maître mot est "liberté". Il ne faut rien exiger ou attendre d'elle, car elle fait très exactement ce qu'elle veut, ni plus ni moins. Il est donc inutile de lui donner un ordre, si elle fait quelque chose, c'est qu'elle l'aura choisi. Et si on peut la croire et se confier à elle, il est plutôt hasardeux de compter sur elle. Et ce n'est pas parce que vous avez confiance en elle que la réciproque est vrai. Elle s'attache plus facilement qu'elle ne fait confiance, c'est dire... Elle n'a confiance en personne, surtout pas les adultes, et encore moins elle-même. Totalement autonome, elle ne compte que sur elle-même pour se tirer du pétrin dans lequel elle se met parfois allègrement toute seule.

Lynn est jolie, et elle le sait. Elle multiplie les expériences à droite à gauche, sans faire nécessairement très attention. Ce n'est pas parce qu'elle flirte avec vous, qu'elle vous drague ouvertement - mais subtilement - ou même qu'elle couche avec vous que vous lui plaisez, que vous l'intéressez, et encore moins qu'elle vous aime ! Elle a même plus de facilités à se laisser aller à des choses plus hot avec des personnes qui ne l'attirent pas particulièrement, parce que sinon elle a peur de perdre le contrôle. Mais attention, hein, elle ne couche pas avec le premier venu, ce n'est pas une putain, non plus. Elle a simplement une sexualité libre, ouverte, et sans complexes. Et plus ça risque de choquer les moeurs et le qu'en dira-t-on, plus ça lui plaît. Elle différencie bien le plaisir, qu'elle prend en abondance, et les sentiments, qu'elle semble vouloir exclure totalement de sa vie. Probablement un moyen comme tant d'autres de se faire du mal. Probablement aussi un moyen d'éviter de souffrir encore de l'attachement excessif qui l'a toujours déçue. Pas de risques, donc, qu'elle vienne vous prendre la tête après un plan cul. Loin de là. Il arrive même bien plus souvent qu'on lui courre après pour recommencer que le contraire. De toutes façons, même si elle en avait envie, elle ne le ferait pas. Elle n'est ni jalouse, ni possessive, en tout cas pas avec ses sexfriends. Si elle devait, par malheur, tomber amoureuse, ça donnerait peut-être autre chose.

Oui, parce qu'au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, Lynn va mal. Très mal. Elle n'est pas heureuse du tout. Et ça la rend tellement trash, tellement hardcore. Elle n'est pas plus attachée à la vie qu'à une boite de raviolis, et quand on sait qu'elle pourrait passer sous un train du jour au lendemain, comme ça, parce que l'envie lui prendrait, on a tout compris. Lynn fume, depuis qu'elle a onze ans. Lynn boit. Lynn sort la nuit pour aller en boîte de nuit, depuis qu'elle a treize ans. Lynn fait l'amour avec des inconnus. Lynn prend de la drogue, généralement du spliff, mais parfois un peu de coke, ou d'extasy, suivant ce qu'elle trouve. Lynn rentre chez elle quand le soleil se lève. Lynn marche sur la route en espérant qu'une voiture la fauche. Bref, Lynn fait connerie sur connerie, et plus c'est dangereux et interdit, plus elle saute dedans spontanément. Lynn pourrait se faire sauter la cervelle un jour, comme ça, psshh, bye bye world ! Et celui ou celle qui pourrait l'aider, elle ne l'a encore jamais rencontré(e). Et même si elle le/la rencontrait, peut-être bien qu'elle passerait son chemin. Pour lui éviter tout ça. Parce qu'elle sait combien c'est lourd à porter. Et qu'elle ne peut l'infliger à personne. Ou bien tout bêtement parce que c'est encore la mort qui l'attire le plus. C'est aussi pour ça qu'elle ne s'attache pas. Elle a assez mal toute seule, pourquoi imposer ce mal à quelqu'un d'autre ? Il y a de quoi devenir dingue, se foutre en l'air. Elle part du principe qu'il vaut mieux que ce soit elle qu'un autre. Alors elle essaye de trouver dans chaque jour une raison de rester un jour de plus, même si c'est que dalle. Pour oublier qu'elle n'a pas de réelle raison de rester.

Une demoiselle qui intrigue, qui fascine, qui attire. Mais qui est un sacré défi. Éternellement solitaire, immense douleur à forme humaine, désespérée. Peut-être au fond ne vaut-il mieux pas connaître ce qu'elle cache derrière son visage de lune étincelante. Celle qu'on regarde inexorablement de loin, mais dont on ne sera jamais proche, pas même en couchant avec, et qu'on ne pourra jamais se vanter de connaître.


Histoire


Lynn n'a jamais eu une vie trépidante comme on peut en lire parfois quand les gens la racontent. Elle ne la raconterait pas comme ça, en insistant sur le sordide de chaque détail, quitte à dramatiser le plus commun ordinaire. D'ailleurs, elle ne la raconterait probablement pas tout court. Non, elle n a eu une vie ni dont elle pourrait se vanter, ni dont elle pourrait se plaindre, jusqu'à maintenant. Aucune aventure rocambolesque, aucun drame terrible et sanglant. Non, rien que la plus plate et la plus banale des réalités, celle qu'on voit au quotidien, qui nous insupporte et nous rend malade, celle dont on aimerait tellement se défaire par tous les moyens possibles et imaginables.

Elle est née dans une banlieue d'une grande ville de Hoeen, Poivresel pour être plus précise, ville en grande majorité prolétaire, pas aussi riche que Céladopole, pas aussi artistique que Doublonville. Poivresel. La ville refuge des punks et des paumés de toute Hoeen (-ils sont discrets *tousse*'). Elle a grandi dans un pavillon comme il y en a des tas, vous savez, ces préfabriqués créés en série sur le même modèle, avec des murs en crépi et des sols en lino, le genre de merde pas chère dans laquelle on loge les familles qui ont un salaire moyen, dans un quartier sympa, avec un voisinage modèle, discret et accueillant, le genre de petites villes de banlieue où on a envie d'élever ses mômes.

Quand elle était petite, son père vivait encore avec elles. Mais aussi loin que sa mémoire remonte, il y a toujours eu des problèmes dans le couple que formaient ses parents. Elle ne pouvait pas s'empêcher de se dire qu'avant ça, comme tous les couples, ils avaient dû être heureux, à un moment donné - elle imaginait mal, à notre époque, deux personnes se mettre ensemble et faire un enfant par obligation ou par profit -, et que peut-être, ce qui avait changé les choses, c'était sa propre naissance. En tous les cas, elle a commencé très tôt à se fermer sur elle-même et à limiter la communication avec ses parents, qui de toutes manières avaient peu d'attention à lui donner, tant ils étaient occupés à s'envoyer des mots à la tête.

Lynn avait cinq ans, et sa soeur Laura venait tout juste de naître, lorsque le divorce fut prononcé. Une autre femme. Qui supporter d'ailleurs très mal le fait que son amoureux ait deux filles, et qui le lui faisait bien sentir. Lynn et Laura devinrent un poids pour leur père, un frein à sa relation amoureuse. Son comportement avec elles s'en fit ressentir. Commença la vie d'enfant de parents divorcés : toute la semaine chez leur mère, le week end avec leur père. Je dis bien "avec" et pas "chez", parce que lui habitait en fait chez cette femme, qui ne souffrait pas la présence des fillettes chez elle. Et là encore, "avec" est un bien grand mot. Il passait les prendre chez leur mère, puis il les déposait à l'hôtel, et retournait chez sa maîtresse. Les deux fillettes passaient donc tous leurs week ends à l'hôtel, chaque fois un différent, à faire leurs devoirs ou à regarder la télévision, sans avoir le droit de sortir de la chambre, dans laquelle, par sécurité, elles étaient enfermées à clef. Lynn apprit très tôt à protéger sa petite soeur, à s'occuper d'elle, et à lui faire faire ses devoirs, ce qui devrait entraîner plus tard, une grande dépendance de la petite à son égard.

Malgré tout, Lynn ne pouvait s'empêcher de vouloir croire que son père les aimait tout de même, et qu'il était gêné de ne pas pouvoir les emmener avec elles chez cette femme. Mais l'attitude ce celui-ci le démentait de plus en plus et mettait en évidence le désir de se débarrasser des deux boulets qu'elles représentaient. Un matin, alors que la petite Lynn se faisait la plus discrète possible pour se préparer à aller à l'école, et qu'elle alla nouer ses chaussures en bas de l'escalier, elle fit craquer une marche, ce qui réveilla son père. Elle l'entendit gronder, et se dépêcha de faire ce qu'elle avait à faire. Il se leva, descendit la rejoindre, attrapa une de ses chaussures, et lui en mit un coup violent sur la tête. "Tu ne peux pas être plus silencieuse, plus invisible ? En fait tu ne pourrais pas disparaître ? Pourquoi faut-il que vous existiez, toi et ta soeur ?" Jamais il ne leva la main sur elle, hormis cette fois là. Pourtant, le souvenir douloureux de cet instant la hanta à jamais. Les mots lui avaient fait bien plus de mal encore que le coup.

Les exigences de la femme avec qui le père de Lynn avait choisi de vivre ne firent qu'augmenter. Elle souffrait de moins en moins les fillettes, et les week ends à l'hôtel s'espacèrent, pour finir par disparaître complètement. Pas une visite. Pas un appel. La petite souffrit beaucoup de cet abandon, mais dût se résoudre à effacer son père de sa vie. Elle eut plus de mal à le faire que sa soeur, qui était encore bien jeune, et n'avait pas vraiment eu le temps de bien connaître son géniteur.

Lynn avait onze ans, et venait d'entrer au collège. Elle s'entendait bien avec tout le monde, mais n'avait pas de véritables amis ou de confidents. Elle était de nature discrète, et renfermée. Partout autour d'elle, les gens vivaient des histoires aussi dramatiques que la sienne, et qui pourtant n'avaient rien à voir. Partout la même merde. Et c'est à ce moment que Megh entra dans sa vie. Megh était une jeune fille de deux ou trois ans plus âgée qu'elle, au tempérament rock'n'roll. Elles devinrent vite inséparables, se promirent de ne jamais se quitter, partagèrent tout, et firent les pires bêtises ensemble. Lynn fuma sa première cigarette, but sa première bouteille d'alcool, goûta à son premier spliff, alla en boîte pour la première fois, testa les préliminaires, alla à son premier concert, le tout en compagnie de Megh. Elle dût également avoir ses premiers rapports sexuels, sa première consommation de cocaïne, sa première pilule d'extasy, le tout avant l'âge de quinze ans. Jamais de façon excessive. Juste assez pour partir ailleurs. Elle se construisit des souvenirs impérissables, de ceux qui forment la jeunesse, la plupart en pleine nuit, et elle ne regrette absolument rien de cette période.

D'un autre côté, elle faisait tout pour que sa mère ne s'aperçoive de rien. Leurs rapports s'étaient dégradés avec le temps. Le départ du père de Lynn avait rendu sa mère dépressive, et alcoolique. En manque d'amour, elle était avec un nouveau mec chaque semaine, ce qui avait peu à peu entamé le respect de Lynnpour sa mère, surtout lorsque celle-ci lui faisait des remontrances. Elle passa donc maîtresse dans l'art de se dissimuler à elle, de passer pour une jeune fille parfaite, et cacher la débauche de sa vie de nuit derrière un masque d'insolvabilité, qu'elle porte encore aujourd'hui.

Lynn avait quinze ans lorsque Megh disparut du jour au lendemain, sans laisser le moindre mot, brisant toutes les promesses qu'elles s'étaient faites, et la laissant dans un état de désespoir total. Ce nouvel abandon la blessa bien plus encore que le premier, parce qu'elle avait cette fois choisi de s'attacher. Erreur qu'elle se promit de ne plus jamais refaire. Promesse qu'elle a toujours tenue jusqu'à maintenant. Son état ne fit alors que s'aggraver. Elle fit de plus en plus de bêtises, et tout ce qui pouvait lui faire du mal était bon à prendre. Elle avait perdu l'envie de rester dans ce monde injuste, moche, douloureux.

Pressentant une dépression qui aurait pu avoir des conséquences assez dramatiques, le psychologue de son lycée conseilla à sa mère de lui faire changer d'air, de vie, d'environnement, de quitter Poivresel, de lui permettre de voir une partie du monde qu'elle ne connaissait pas encore. Depuis toute petite, Lynn avait une passion pour l'Asie, et particulièrement Jotho, car elle était une grande lectrice de manga, et une amatrice de musique japonaise. Surtout Jotho reflète très bien le côté japonais qu'elle recherche. Elle avait toujours rêvé d'y aller. C'est donc naturellement vers cette partie du monde que son choix s'orienta. La mère de Lynn ne pensait pas qu'elle voudrait partir aussi loin d'elle, de tout, et comprit qu'elle était en grande partie responsable du mal-être de sa fille. Elle l'envoya Lynn chez le professeur Orme pour lui donner son premier Pokemon et sillonnée ainsi toute la région de Jotho.


Starter


▬ Surnom : Belial
▬ Race : Désastre
▬ Sexe : ♂
▬ Le dresseur l'apprécie-t-il : Plus ou moins, elle ne sent pas attaché à Bélial
▬ Particularités Ses yeux rubis sont plus clairs que ceux des autres Absol. :
Écrire ici ; Bélial est le démon de la colère, ce qui résume suffisamment le défaut principal de l'Absol. Il est tellement submergé par la rage qu'il ne fait attention à ses attaques, Lynn a des morsures et des griffes sur ses bras en essayant de le calmer. Il obéit facilement aux ordres, il fonce tête baissé.


Ayumi


▬ Prénom / Surnom :
▬ Sexe : ♀
▬ Âge : 19 ans
▬ Personnage sur l'avatar : Shiemi Moriyama
▬ Un commentaire : Vive Jotho owo

Revenir en haut Aller en bas
champion



Feuille de personnage
Pokédollards: 4200 $P
Points: 458 Poképoints
Equipe:
Nombre de messages : 513
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Lynn Morgane O'malley dresseuse de Jotho   29.10.11 15:31

Alors avant de te valider, je vais te donner ta sélection de starter :
Germignon
Héricendre
Kaïminus

Feuforêve
Polichombr
Absol

Kokiyas
Magneti
Pomdepik
Tu as plus qu'à compléter ton espace starter et à relire un peu avec un logiciel de correction, histoire d'enlever les fautes d'inattention et puis je te valide.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lynn Morgane O'malley dresseuse de Jotho   29.10.11 17:44

OMG ! Tu me vends du rêve là ! ♥
Absol est ultra tendant, je le prend, tant pis pour l'héricendre il m'attendra dans la route ~

Absol ajouter donc, il me manque ses stats ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
champion



Feuille de personnage
Pokédollards: 4200 $P
Points: 458 Poképoints
Equipe:
Nombre de messages : 513
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Lynn Morgane O'malley dresseuse de Jotho   29.10.11 19:10

Voilà les stats de ton starter, il te reste plus qu'à compléter ton pokématos :

Belial
Absol

Niveau 5
Att : 53
Def : 48
Vit : 49
Capacité Spéciale : Pression
Attaques
-Ruse
-Griffe
-Groz’Yeux
Inventaire
-2 potions
-3 Pokeball
-3000P$
-Un Pokédex

Et donc tu es validée!

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lynn Morgane O'malley dresseuse de Jotho   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lynn Morgane O'malley dresseuse de Jotho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Powa :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-