AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Stats  

Partagez | 
 

 Keasawa Lyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Keasawa Lyra   05.12.11 22:57

Chris - Wesh celui qui touche j'le transforme en Kaki !

Bonjorécemment. J'ai eu une assez longue absence, et pour me faire pardonner, mais aussi parce que je ur tout le monde :D

Alors. Je ne sais pas trop si vous êtes au courant ou pas, mais j'ai eu des petits soucis trouvais l'ancienne présentation de Lyra un peu trop fade, j'ai demandé si je pouvais retravailler ma fiche - histoire d'essayer de repartir sur de bonnes bases. Au final, je me suis un peu emportée et le résultat est carrément différent de la première fiche. Mais tant pis. Ca me plaît plus comme ça. ♥

Sur ce, merci d'avoir accepté ma requête, et désolée de faire tous ces chichis ! D:
J’espère que ma nouvelle fiche vous plaira autant que la première. ;-;

Lyra Keasawa


▬ Surnoms : Lilly, c’est le plus courant. Onee, par sa petite sœur, puisque ça signifie littéralement « grande sœur ». Après, c’est à vous de lui trouver d’autres surnoms !
▬ Sexe : Féminin.
▬ Âge : 16 ans.
▬ Profession : Coordinatrice.
▬ Région : Sinnoh. Elle est née à Unionpolis et a toujours vécu là-bas.
▬ Genre de Pokémon souhaité : Un Pokémon qui colle bien à la personnalité de Lyra, c’est le plus important. De préférence qui soit assez mignon, et peut-être qui ait une apparence d'animal de compagine ♥

« L’apparence est le vêtement de la personnalité. » De Galienni.


Il est presque impossible de déterminer l’âge de Lyra rien qu’en la regardant. Sa démarche, son allure, ses attitudes : tout ceci change assez radicalement en fonction de son humeur du jour. Ainsi, Lyra peut avoir des allures et des manières de petite sauvageonne si tel est son désir, ou bien agir comme une femme distinguée quand elle veut bien s’en donner la peine. La jeune fille est de taille moyenne ; pas assez petite pour passer inaperçue et doubler sans se faire remarquer dans les longues files d’attente, mais pas assez grande pour pouvoir voir correctement son idole lors d’un concert, au beau milieu de la foule. Lyra ne trouve donc que des désavantages à sa taille un peu trop normale à son goût. Aussi, la jeune femme est mince, sans pour autant être squelettique. Elle n’a cependant pas beaucoup de formes, que ce soit au niveau des hanches ou bien de la poitrine, ce qui l’embarrasse un peu. Elle a par conséquent un peu de mal à trouver des vêtements dans lesquels elle ne flotte pas. Néanmoins, ses chemises parfois trop grandes lui donnent un petit côté mignon qui, au final, n’est pas pour lui déplaire.

Le visage de Lyra est assez commun. Disons qu’il n’a rien d’extraordinaire. Sa peau d’albâtre est parfaitement lisse et douce, et l’on n’y distingue pas la moindre petite tâche de rousseur. Aucune imperfection ne résiste aux crèmes et lotions hydratantes que Lyra utilise pour prendre soin de sa peau ultrasensible. La jeune femme se maquille, mais très légèrement – la peinture, elle aime, mais pas sur la figure. Elle applique surtout du mascara sur ses cils, pour les allonger encore plus qu’ils ne le sont déjà, et former ainsi un bel arc de cercle entourant ses grands yeux. Ces derniers, surplombés de sourcils fins et joliment arqués, sont d’un brun bronze qui peut, selon l’éclairage, faire penser à un vert sapin. Le petit nez aquilin de Lyra est assez discret, passe-partout. D’aussi loin qu’elle se souvienne, elle n’a jamais reçu de commentaires négatifs ou positifs sur ce nez tout à fait banal. Ce dernier est pas ailleurs quelque fois surmonté de lunettes, lorsque Lyra a besoin de lire, ce qui a pour effet d’accentuer son côté enfantin. La bouche fine de Lyra est souvent recouverte d’une légère couche d’un doux baume incolore, qui fait joliment briller ses lèvres. Elle ne met par contre jamais de gloss ; elle déteste cette désagréable sensation collante qu’il laisse. En outre, les cheveux de Lyra sont brun acajou, et peuvent parfois, sous la lumière du soleil, avoir des reflets auburn. Cette chevelure est lisse, trop lisse et trop plate selon la jeune femme, qui aurait préféré être l’heureuse propriétaire d’indomptables boucles rousses. Contrairement à son idéal capillaire, les cheveux de Lyra sont toujours bien coiffés et jamais emmêlés. Quelques mèches retombent sur son front ; elles ressemblent un peu à une frange, que Lyra place sur le côté la plupart du temps. La chevelure de la jeune femme se sépare sur le haut de sa tête en une raie sur le côté gauche. On peut souvent la voir avec des tresses ou des couettes, ou même des chapeaux originaux qui culminent au sommet de ce visage enfantin.

Niveau physique, Lyra se situe donc dans la moyenne ; pas parfaite, mais pas repoussante non plus. C’est avec ses vêtements qu’elle impose son style. Lyra n’à pas franchement un goût prononcé pour les marques, ce n’est pas le prestige qui l’intéresse. Le souci, c’est que les vêtements qu’elle aime et qui correspondent à son style sont parfois assez chers ; elle a d’ailleurs quelques jeans Temps des Ceribou, et beaucoup de gadgets Hello Skitty. La jeune femme aime les vêtements confortables, il est assez rare de la voir en jupe. Et les robes sont réservées aux grandes occasions. Lyra aime le style rétro. Ainsi, elle porte souvent des vestes de tailleur, des chemisiers fins, des pantalons retroussés, parfois des shorts, accompagnés de collants et de guêtres. Ses chaussures sont assez vieilles, mais elle y tient beaucoup ; ce sont de petits souliers en daim ornés de lacets en ficelle écrue. De plus, elle ne quitte jamais son éternel sac en cuir couleur cannelle et son appareil photo à la pointe de la technologie. Son style peu ne pas paraître très féminin, mais globalement, il rend bien et tranche assez avec sa mine d’enfant et son visage fin.

Ah ! Autre chose : Lyra est une catastrophe ambulante avec des chaussures à talons.


« Mieux vaut un mauvais caractère que pas de caractère du tout. » De Georges Bernanos.


Êtes-vous vraiment sûrs de vouloir connaître Lyra ? C’est que ce petit bout de femme à son caractère. Elle peut se montrer un peu précieuse, quelques fois, à faire des manières parce qu’elle n’a pas envie de ceci ou de cela, à insister pour prendre le thé à telle heure et non pas à telle autre. Déterminée et entêtée, elle sait bien ce qu’elle veut et elle ne se laisse pas faire. Elle sait se montrer discrète, mais est aussi capable de montrer les griffes pour défendre ses idées, ses amis ou encore sa famille. Un peu excessive, elle est assez démonstrative et expressive. Son sale caractère ressort beaucoup dans son franc-parler ; en effet Lyra n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, et tant pis pour les conséquences. Sous ses faux airs de fille à papa, la jeune femme est en réalité casse-cou, et elle n’a pas peur de se salir les mains quand c’est nécessaire. Elle cultive son petit côté sauvage, indomptable et rebelle, qu’elle a toujours eu depuis son enfance. Curieuse et intelligente, Lyra est aussi une élève brillante. Elle n’est pas devenue professeur ou archéologue comme ses parents, parce qu’elle était un peu moins dingue des sciences qu’eux. Plus rêveuse que ses géniteurs, Lyra ne se sent réellement libre que lorsqu’elle combat aux côtés de ses Pokémon, et qu’elle met en place avec eux des combinaisons d’attaques à l’effet spectaculaire ; elle a donc décidé de se tourner vers le concours, jusqu’à développer une véritable passion pour cet art. Lyra aime être au cœur de l’action, se sentir utile et voir qu’elle fait avancer les choses. Elle est aussi assez sensible, et très affectée par le malheur et la détresse des autres.

Lyra, fille de chercheurs, est souvent confrontée à la célébrité de ses parents. En effet, elle reçoit toujours chez elle des invités très importants, parfois même des champions d’arène, amis de son père, ou de sa mère. Il lui est arrivé un jour de passer à la télévision – les journalistes essayaient de lui soutirer des informations croustillantes sur ses parents. Cette renommée gêne un peu Lyra ; il n’est pas rare qu’elle se sente observée. Et pourtant, d’ordinaire, elle se contrefiche de ce que peuvent bien penser les autres. Elle aime la différence, et par conséquent, elle apprécie d’ajouter, spontanément, quelques fois, une touche d’originalité dans son comportement ou même dans son look, qui lui permet de sortir du lot. Cependant ce n’est pas pour autant qu’elle en fait des tonnes pour se démarquer des autres. La jeune femme reste en effet toujours naturelle, même dans des situations embarrassantes. Elle peut parfois se montrer un peu difficile à suivre, à cause de son petit côté lunatique, mais elle est très attachante malgré tout. Par ailleurs, elle-même s’attache facilement aux autres. Sans ses amis, elle se sent incomplète. Elle a donc besoin d’être constamment accompagnée de ses proches ou lorsque ces derniers sont absents, de ses Pokémon, qui ne rentrent que rarement dans leurs Pokéballs.

Concernant ses goûts, Lyra aime beaucoup la photographie, qui lui permet de garder des souvenirs de ses nombreux voyages. La jeune femme aime aussi lire, et ainsi s’évader dans ses romans pour oublier la réalité qui peut parfois s’avérer déplaisante. Lyra passe beaucoup de temps à écouter et à jouer de la musique ; du piano notamment. Passionnée par les Pokémon, elle adore les dessiner et en apprendre plus sur eux. Par ailleurs, la jeune femme est un fin gourmet : elle est capable de cuisiner toute sorte de plats plus appétissants les uns que les autres – et gare à qui touche sa précieuse poêle à frire. Matilda aime faire des Poffins et des Pokéblocs pour ses Pokémon ; il lui est même arrivé d’en goûter quelques uns. En effet, Lyra est gourmande ; son pêché mignon est d’ailleurs la Baie Marron glacée. En outre, la jeune femme est habile de ses mains, elle aime le bricolage et ne supporte pas qu’on lui dérange ses petites affaires. Lyra a un goût prononcé pour le voyage : qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, ça lui est égal ; elle préfère même le mauvais temps au soleil, qui brûle sa peau fragile. Elle ne peut pas rester plus d’un moins au même endroit.

Pour l’anecdote, Lyra est terrifiée face aux Pokémon fantomatiques. Si vous voulez lui faire peur, vous savez maintenant comment vous y prendre…

Résumé → Un peu précieuse, déterminée, entêtée, sait se montrer discrète quand c’est nécessaire, un peu excessive, démonstrative, expressive, sauvage, rebelle, brillante, sensible, se fiche de ce que peuvent penser les autres, naturelle, lunatique, aime la photo, les voyages, la musique, le dessin, la cuisine, le bricolage et le mauvais temps. A très peur des Pokémon spectres.


« Le détail est primordial si c’est lui qui raconte une histoire. » De Gérard Uféras.






Besoin de changer d’air ?
C’est un jour comme les autres à Sinnoh, qui se relève péniblement des catastrophes naturelles subies il y a deux ans. Comme tous les matins, les commerces ouvrent leurs portes, les rues se remplissent peu à peu, les portes claquent, les volets grincent. Oui, c’est un jour tout à fait banal. Et pourtant, la vie de Lyra Keasawa va changer du tout au tout. Même si elle n’est pas encore au courant.

Le paysage n’est pas des plus agréables : le ciel est encombré d’épais nuages gris, suspendus comme une menace au dessus de la ville d’Unionpolis, que la neige recouvre d’un voile blanc. La grande métropole sent les gaz d’échappements à plein nez. Le peu de verdure qui parvient à s’épanouir dans cette atmosphère étrange se trouve dans les bacs floraux postés devant les maisons et les immeubles, qui ressemblent plus à des maisonnettes grossièrement entassées les unes sur les autres. Le visage fermé, une foule de personnes pressées se bousculent dans les rues de la ville.

« Pressés d’aller au travail, peut-être ? » songe amèrement Lyra, qui, à peine sortie du hall de sa maison, s’est faite écraser les pieds par un homme moustachu en costard.

Lyra se met à marcher en direction de la boulangerie. Sa mère lui a demandé de ramener du pain. Serrant son sac contre elle, elle observe attentivement la démarche stricte des hommes et des femmes qui se pressent devant elle. Tous portent des vêtements sombres. Elle pose un regard consterné sur son chemisier rose vif. Est-elle la seule dans cette ville, à porter de la couleur ? Les autres sont-ils donc tous en deuil, ou quoi ? Lyra secoue la tête et soupire. Ce sentiment inconfortable d’exclusion se remet à la titiller. Elle ne se sent plus à sa place dans cette maudite ville qui pue l’essence. La jeune fille soupire. Elle change de direction sur un coup de tête, orientant ses pas vers la forêt qui se trouve juste à côté de la zone industrielle d’Unionpolis. Lyra fixe ses vieilles bottes.

- Portez-moi loin de toute cette pollution, leur ordonne-t-elle.

Tant pis. Sa mère attendra pour le pain.

***
Le temps des souvenirs.

Les bottes se sont exécutées. En effet, Lyra a marché longtemps. Très longtemps. Elle ne sait même plus exactement où elle est. Son seul objectif a été de s’enfoncer dans cette forêt dense, qui fait renaître en elle des tonnes de souvenirs plus ou moins agréables. Elle caresse fébrilement le tronc d’un sapin géant, puis se laisse tomber au pied de l’arbre dans un bruit de froissement de vêtements. Elle se recroqueville, ramenant ses jambes contre sa poitrine, les entourant de ses bras et posant son menton sur ses genoux. La forêt est relativement calme. A part son souffle régulier, aucun bruit ne parvient aux oreilles de Lyra. Soudain des souvenirs refont surface. Des ombres du passé s’animent devant ses yeux. C’est amusant, et surprenant à la fois. Sans vraiment le vouloir, elle a l’impression que sa vie défile devant ses yeux. Comme dans les films. Elle revoit, pas très distinctement, certes, la petite frimousse qu’elle avait, à trois ans. C’est bon de se souvenir. Elle se rappelle de son insouciance, et de l’importance que pouvait occuper le plus petit des plaisirs de la vie, à cette époque. Comme regarder un Armulys se transformer en Charmillon, par exemple.

***


Heureux évènement.

Pas plus haute que trois pommes, Lyra se promenait dans la forêt, accompagnée de son amie Katie. Elles s’étaient éloignées de la nappe de pique-nique que les parents avaient étalée par terre, aplatie sous des tonnes de sandwiches et de gâteaux.

- Ne vous éloignez pas trop, d’accord ?

Les deux petites filles avaient dodeliné de la tête en signe de réponse positive. Au final, elles avaient tellement marché qu’elles avaient fini, sans trop s’en rendre compte, par se perdre. Elles observaient avec attention un petit Armulys, enveloppé dans son cocon blanc, tenter de percer les parois de la matière soyeuse qui l’entourait.

- Tu crois qu’il va évoluer ? avait questionné Katie, les yeux écarquillés derrière ses petites lunettes noires.
- Je sais pas…

Après un temps de réflexion, Lyra se gratta la tête et se tourna vers son amie.

- Peut-être qu’il va faire comme dans les histoires, et qu’il va se transformer en prince charmant si on lui fait un bisou.
- Beurk ! Moi je fais pas de bisou à ce truc tout visqueux ! protesta la petite Katie dans une grimace de dégoût.

Lyra secoua la tête et soupira. C’était toujours elle qui devait se coller aux tâches les plus difficiles. Katie était une vraie chochotte, contrairement à Lyra, la tête brûlée. Elle se pencha sur le petit cocon et ferma les yeux, puis déposa un léger baiser sur le Pokémon. Rien ne se produit pendant quelques secondes, puis deux petites fissures apparurent sur les côtés du cocon. L’animal à l’intérieur semblait gigoter.

- Ca a marché, tu crois ? questionna Lyra, incrédule, en reculant d’un pas.
- Je… je sais pas…

Sous les yeux ébahis des petites filles, deux ailes noires, démesurément grandes par rapport à la taille du cocon, décorées de motifs jaunes, bleus et rouges, sortirent gracieusement de l’enveloppe de soie dans un petit bruit de froissement.

- Mais, ça a pas d’ailes un prince charmant, s’étonna Lyra.

Le propriétaire des deux ailes sortit enfin sa tête de papillon du cocon douillet. Il regarda avec étonnement les deux fillettes, puis secoua ses ailes et prit son envol. Lyra et Katie le regardèrent s’éloigner avec un grand sourire scotché sur la figure. Ce sourire disparut lorsque les deux petites filles rentrèrent sur le lieu du pique-nique. Leurs parents, fous d’inquiétude, les grondèrent sévèrement. Les fillettes passèrent le reste de la journée assise à côté de leurs familles respectives, à s’interroger sur l’étrange phénomène d’évolution auquel elles avaient assisté ce matin-là.

Quelques jours plus tard, les parents de Lyra lui annoncèrent qu’elle allait avoir une petite sœur. Ils pensaient qu’elle sauterait de joie. Sauf que dans sa petite tête et dans son petit cœur, Lyra se rendit compte qu’elle voulait garder l’exclusivité de l’amour de ses parents. Alors elle se mit à pleurer.

***
Elle était si petite et naïve, à l’époque. Maintenant, Lyra ne s’extasie plus autant devant une simple évolution. Toujours assise dans la terre, l’adolescente sourit et pousse un petit soupir moqueur. D’autres souvenirs refont surface. Décidemment, ce sapin contre lequel elle est appuyée à l’air de l’encourager à se dévoiler. Comme si elle se confiait à un psy. Etrange.

Lyra se souvient. Au final, l’arrivée de sa petite sœur est l’une des choses les plus grandioses qui ait put arriver dans sa vie. Ca l’a bouleversée, c’est sûr. Mais pas de la manière qu’elle aurait cru.

***



Inséparables.

Lyra se tenait là, au dessus du landau de Pashmina. Elle contemplait avec émerveillement la petite tête brune qui s’agitait dans son pyjama bleu, et qui la scrutait de ses yeux chocolat. Lyra pensait que sa sœur lui ressemblerait trait pour trait. Au final, pas du tout.

- Pourquoi elle a des cheveux noirs alors que les miens sont bruns ? avait-elle questionné, réellement affectée.

Dès qu’elle avait vu la frimousse du bébé, elle avait eu l’impression, sans trop comprendre pourquoi, que son cœur s’agrandissait pour faire de la place à un nouveau type d’amour : l’amour fraternel. Bien sûr elle ne l’avait pas compris tout de suite. Mais elle se sentait vraiment responsable de ce petit être fragile, elle devenait agressive et protectrice quand quelqu’un osait s’en prendre à elle. Et Pashmina la prenait pour modèle, parce qu’elle admirait le courage et la détermination de sa grande sœur. Elles s’amusaient beaucoup toutes les deux, dans le petit jardin de la maison des Keasawa, mais aussi dans les rues de la ville et surtout dans la forêt.

Un jour, alors que les deux sœurs se promenaient avec Katie dans ce labyrinthe de sapins, toutes trois affublées de robes de princesses qu’elles avaient tenté de créer, Lyra posa une question.

- Qu’est-ce que vous ferez plus tard ?

Bonne question. Les deux petites dévisagèrent Lyra. Katie répondit en premier.

- Moi je veux avoir beaucoup de Pokémon, et comme ça je deviendrais dresseuse, et après je serais championne. Je passerais à la télé, et je serais super populaire. Et toi Lyra, tu veux faire quoi ?

Lyra réfléchit un instant.

- Moi je serais cordi… co-ordi… enfin je ferais des concours, quoi. Comme ça j’aurais des belles robes et mes Pokémon auront des attaques qui font de la pluie d’étincelles, comme on voit à la télé. Et toi Mina ? questionna finalement Lyra en regardant sa petite sœur.

Cette dernière avait du mal à marcher, empêtrée dans sans robe bleutée. Elle grimpa sur un petit rocher et secoua la tête en faisant s’agiter ses deux longues tresses noires.

- Moi je ferais des concours, parce que comme ça je serais toujours avec toi, Lyra ! s’égosilla la petite fille de sa voix fluette en agitant les bras.

Puis Pashmina tenta de descendre du rocher mais s’emmêla les pieds dans sa robe et tomba à la renverse. Les trois fillettes échangèrent des regards entendus puis éclatèrent de rire en chœur.

***

La vie n’est pas un long fleuve tranquille.

C’était le bon temps. Lyra se calle un peu plus contre le sapin géant. Elle s’apprête à faire face à des souvenirs qu’elle aurait préféré oublier, mais qui la tiraillent comme une cicatrice béante, qui refuse de se refermer. Ces souvenirs remontent à la surface comme des cauchemars, et s’imposent à elle sans qu’elle ne montre trop de résistance Ces souvenirs sont plus récents. Plus sombres.

***



Lourde responsabilité.

Monsieur et Madame Keasawa n’étaient pas très présents à cause de leur travail. Ils partaient tôt le matin pour se rendre sur leurs lieux de travail, à savoir Littorella et Charbourg, et ne rentraient que tard le soir, lorsque leurs filles étaient couchées. Autant dire que Lyra s’occupait elle-même de sa petite sœur, comme une véritable petite maman.

Quand Pashmina faisait des cauchemars, c’était Lyra qu’elle allait chercher pour se faire consoler. Quand elle tombait, elle allait voir sa grande sœur pour que cette dernière lui colle un pansement aux motifs de Teddiursa. Quand Pashmina avait des soucis, c’était à Lyra qu’elle en parlait.

Pashmina sortait depuis peu avec un dénommé Mike. Ce garçon ne plaisait pas du tout à Lyra. Déjà parce qu’il entraînait sa sœur dans des magouilles pas très nettes ; et peut-être aussi parce que Lyra n’avait jamais réussi à sortir avec un garçon et que sa sœur, qui avait quatre ans de moins qu’elle, s’était trouvé un petit ami beaucoup plus âgé.

Un jour, Lyra avait surpris sa sœur et Mike en train de fumer des trucs pas très catholiques, dans la chambre d’amis. Sous le choc, Lyra s’était emportée et avait giflé Pashmina. Puis elle avait foutu Mike dehors à grands coups de pieds au derrière. Ensuite elle avait sermonné sa sœur, qui n’avait pas l’air de comprendre ce qui lui arrivait.

- Non mais t’es malade ou quoi ? Qu’est-ce qui te prend ? C’est ce pseudo beau gosse à deux balles qui t’as retourné le cerveau ou quoi ? Je dis rien aux parents pour cette fois mais si tu recommences...

Lyra avait bien vu que quelque chose n’allait pas chez Pashmina, depuis qu’elle sortait avec ce garçon. Et elle ne pouvait s’empêcher de se faire du souci, et de culpabiliser. C’est le jour où elle a découvert que Mike faisait partie de la team Rocket qu’elle commença sérieusement à s’inquiéter. Elle était attentive au moindre détail dans le comportement de sa sœur, qui se dégradait de jours en jours.

Puis une nuit, elle décida de suivre en douce Pashmina, qui s’était échappée par la porte de derrière. Elle marcha derrière elle le plus discrètement possible, le cœur battant. Pashmina se rendit dans la forêt, là où les sapins semblaient si grands et effrayants la nuit. Elle entra dans un hangar miteux, qui puait la clope à des kilomètres à la ronde. Lyra découvrit alors que Mike allait faire signer à sa soeur un contrat d’entrée dans la Team Rocket. Inutile de préciser que Pashmina reçut une nouvelle gifle, Mike de nouveaux coups de pieds au derrière, et que Lyra ramena sa sœur à la maison en fulminant.

Monsieur et Madame Keasawa les surprirent en train de rentrer en cachette et les punirent toutes les deux. Lyra ne parla pas de la Team Rocket ni de la cigarette à ses parents, et Pashmina lui en fut très reconnaissante. Elle rompit avec Mike, et ses problèmes se résolurent par la même occasion.

***

Nouveau départ sous les décombres.

Le drame ne se déroula que plus tard.

C’était un week-end d’été. Les parents de Lyra et Pashmina avaient décidé de les emmener assister à un concours. Ils avaient acheté les billets quelques jours auparavant pour faire plaisir à leurs filles. Ces dernières, toutes excitées, ne tenaient plus en place. Elle avaient eu droit aux meilleures places, et suivaient le concours avec une attention toute particulière. Lyra étudiait avec minutie les combinaisons d’attaques de coordinateurs plus rusés les uns que les autres. Lors de l’entracte, Lyra et Pashmina quittèrent leurs parents pour aller acheter des boissons. C’est là que l’alarme du bâtiment des concours se déclencha.

Panique. Le sol tremblait, l’orage grondait et la pluie tombait, malgré la chaleur de l’été qui régnait sous le soleil. Lyra avait saisit Pashmina par la main et l’avait entraînée dehors le plus vite possible, évitant avec agilité les morceaux de toit qui tombaient sur leur passage.

- Lâche pas ma main, d’accord ?

Le cœur battant, sous les cris des spectateurs, des coordinateurs, et même des Pokémon, les sœurs Keasawa avaient réussi à sortir du bâtiment. Dehors, Lyra prit une grande inspiration, tandis que Pashmina se jetait dans les bras de sa sœur en pleurant, encore sous le choc. Le visage gris de la poussière qui provenant du gigantesque bâtiment qui s’effondrait, des gouttes de sueur perlant sur son front, Lyra cherchait des yeux ses parents. Où étaient-ils ?

Le cœur de Lyra battait très fort. Très vite. Son bruit régulier éclipsait tous les autres bruits alentours. Elle ne se rendit même pas compte qu’un pompier la poussait en direction de la forêt qui se trouvait juste derrière le bâtiment, et qu’elle rejoignait ainsi le reste des civils paniqués, qu’on plaçait devant elle une barrière de sécurité, que sa sœur s’agrippait de plus en plus fort à son T-Shirt. Son cerveau marchait au ralentit. Jusqu’à ce qu’elle les voie.

Sa mère soutenait son père, qui semblait assez gravement blessé. Les sœurs Keasawa se précipitèrent à leur rencontre. Au final, le père de Lyra s’en tira, mais apprit qu’il serait contraint de vivre le reste de sa vie en fauteuil roulant. Cette catastrophe fut un grand traumatisme pour la famille Keasawa. Cependant, elle en ressortit plus unie que jamais. Les parents promirent de passer plus de temps avec leurs filles, et d’essayer de ne plus reproduire les erreurs du passé. Comme un nouveau départ.

Lyra fit beaucoup de cauchemars suite à cela. Et cette fois, c’était Pashmina qui venait la consoler.

***



Changer son destin, c’est possible, non ?

Une larme roule sur la joue de Lyra. Elle pose ses doigts glacés sur cette joue humide et pousse un petit rire amer. Tous ces souvenirs… Pourquoi apparaissent-ils à ce moment précis ? Pour lui faire prendre conscience que la vie est courte et fragile, qu’elle ne tient qu’à un fil ? Ca, elle le sait déjà. Comment profiter de la vie alors qu’elle ne se sent plus à sa place dans sa ville natale, hein ? Son destin est-il de rester à croupir dans une Unionpolis qui pue la pollution et les gens stressés ? Pourquoi n’aurait-elle pas le droit de voir du pays, de parcourir le monde, de sentir l’air pur envahir ses poumons ? Tiens, c’est vrai, pourquoi ?...

Lyra se remémore une question que Pashmina lui avait posée, lorsqu’elle était petite.

- Changer son destin, c’est possible, non ?

A l’époque, Lyra n’avait pas su quoi répondre. Maintenant, elle a envie de dire oui. Oui… Si la vie est si courte, si fragile, si morne à Unionpolis, que fait-elle là, à s’apitoyer sur son sort, alors que d’autres parcourent le monde avec leurs Pokémon, comme elle rêve de le faire depuis toute petite ? Lyra essuie ses joues mouillées et ses yeux rouges, se lève et s’apprête à partir. Mais elle fronce les sourcils et se retourne vers le sapin géant. Elle le regarde avec une drôle d’expression, comme pour le remercier d’avoir fait rejaillir ces souvenirs enfouis. Puis elle hausse les épaules et se met à courir.

Elle court. Court. Court. Elle sort en trombe de la forêt, bouscule les gens aux visages fermés qui se pressent toujours devant chez elle. Elle entre dans sa maison et fait claquer la porte contre le mur, ne prend même pas la peine de la refermer et se précipite dans sa chambre. En route, elle croise Pashmina, qui, plongée dans un livre de sciences, relève la tête, interloquée.

- Tu fais quoi Lilly ? questionne-t-elle.
- Je… je pars. Enfin… je crois ?

Pashmina la dévisage, incrédule, un petit sourire se dessinant sur ses lèvres.

- Hein ?
- Ouais, affirme Lyra, soudain prise d’une assurance nouvelle. Tu peux venir avec moi si tu veux.

Pashmina secoue la tête en riant.

- Tu sais bien que je veux devenir scientifique. Je ne suis plus la petite sœur qui te suivait partout où tu allais… Donc… c’est officiel ? Tu pars pour de bon ?
- Ca n’a pas l’air de te surprendre tant que ça, remarque Lyra.
- Je savais que ça arriverait un jour.

Pashmina marque une pause, puis prend sa sœur par le bras et l’entraîne dans sa chambre. Elle ouvre le tiroir de sa table de nuit et sort un petit objet en métal bicolore, rouge et blanc. Une Pokéball. Elle la dépose dans le creux de la main de sa sœur.

- Tu te souviens quand j’avais dix ans ? J’avais fait un cinéma à papa et maman pour qu’ils m’achètent un Pokémon.
- Oui…
- Il sera plus heureux avec toi. Je veux que tu prennes soin de lui et que tu le rendes plus fort. Vous voyagerez tous les deux, et comme ce Pokémon est censé m’appartenir à la base, ce sera un peu comme si j’étais avec toi.

Pashmina essuie une petite larme qui perle au coin de son œil. Lyra scrute sa sœur. Elle est devenue si grande et sûre d’elle.

- Mina ?
- Hm ?
- Je suis fière de toi, tu sais.

Lyra finit par enlacer très fort sa sœur. Puis elle dévale les escaliers quatre à quatre, laissant Pashmina plantée dans la chambre, un peu chamboulée. Cette dernière sourit en entendant la voix de sa sœur résonner dans toute la maison.

- Papa ? Maman ? Il et où le sac de voyage ?


Starter


▬ Surnom :
▬ Race :
▬ Sexe :
▬ Le dresseur l'apprécie-t-il :
▬ Particularités (s'il en a) :
Écrire ici ; quelques adjectifs définissant le caractère de votre starter


Sévy


▬ Prénom / Surnom : Ma mère m’a dit de ne pas donner d’informations pareilles aux inconnus. D: Vous pouvez m’appeler Sévy… mais j’vous ai rien dit, hein.
▬ Sexe : Fille ♀
▬ Âge : 16 bougies, ça commence à faire beaucoup. Il faut du souffle pour réussir à toutes les éteindre sur le gâteau D:
▬ Personnage sur l'avatar : Hirasawa Yui – K-ON! ♥
▬ Un commentaire? Euh. Est-ce que vous avez remarqué que les paroles de la chanson dans la pub de Kinder Bueno n’ont rien à voir avec le contexte ? :o
Sinon, pour dire quelque chose de plus constructif, je remercie très fort Chris qui m’a encouragée à revenir sur Powa. ;-;


Voilà, voilà.
Merci d'avoir lu ♥ :>
Revenir en haut Aller en bas
Blond de la Mafia - Administrateur
Blond de la Mafia - Administrateur

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 570 $P
Points: 826
Equipe:
Nombre de messages : 1079
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   06.12.11 21:13

Bon alors voilà ta sélection.
Puisque tu es coordinatrice, ta sélection compte déjà Minidraco, Loupio, Tarsal, Rozbouton, Chaglam, Munna.
Et j'y ajoute trois Pokémon :
- Goinfrex : Lui, c'est pour accompagner le grand apétit de Lyra.
- Charpenti : J'ai cru comprendre que Lyra est une fille pas très sociable et qui parle peu, Charpenti lui ressemble bien de ce côté je trouve.
- Emolga : Alors lui ! C'est pour l'hyperactivité qui accompagne Lyra dans sa vie de tout les jours.
Voilà, j'espère que la sélection te plaira. Et bonne chance pour choisir !


Minidraco
Loupio
Tarsal
Rozbouton
Chaglam
Munna
Goinfrex
Charpenti
Emolga

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blond de la Mafia - Administrateur
Blond de la Mafia - Administrateur

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 570 $P
Points: 826
Equipe:
Nombre de messages : 1079
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   07.12.11 18:10


Tapenade
Emolga


Niveau 5
Attaque : 52
Défense : 44
Vitesse : 54
Capacité Spéciale : Statik

Attaques
Eclair - (30/30 PP)
Vive-Attaque - (30/30 PP)

Inventaires
- 3 Pokéballs
- 2 Potions
- Pokédex
- 3000P$



Voilà les statistiques de ton Pokémon ! Je te laisse finir l'histoire tranquillement.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   10.12.11 19:17

Alors, tout d'abord, merci beaucoup Chris pour ma pitite Emolga, que trouve absolument adorable. ♥
Un peu de nouveauté, je viens tout juste de poster l'histoire de Lyra. J'espère que ça va. '-'
Revenir en haut Aller en bas
Blond de la Mafia - Administrateur
Blond de la Mafia - Administrateur

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 570 $P
Points: 826
Equipe:
Nombre de messages : 1079
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   13.12.11 21:23

Bon alors je te propose une chose. J'ai beaucoup aimé ta fiche que j'ai montré à plusieurs personnes qui n'ont fait que des commentaires positifs !
Alors j'ai demandé se qu'en pensais les autres et Esfir, Daichi ainsi que moi nous sommes d'accord pour te faire une petite proposition :

Que dirais-tu de devenir la deuxième personne à avoir un starter Chromatique ?

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   14.12.11 14:02

J'en reviens toujours pas ! *o*

Moi ? Sérieusement ?
Waouh. Non, franchement, cette proposition me fait super plaisir ♥
C'est qu'en vérité, je ne trouve pas ma fiche si exceptionelle que ça... mais. ;__;
En tous cas, merci beaucoup pour les commentaires positifs, tout ça, ça fait chaud au coeur !

Donc, oui, bien sûr, je serais honorée d'être la deuxième personne du site à avoir un p'tit starter chromatique ♥
Revenir en haut Aller en bas
Alternating from week to week between Laf and sex - Administratrice
Alternating from week to week between Laf and sex - Administratrice

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 2800
Points:
Equipe:
Nombre de messages : 511
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   14.12.11 14:06

Et pourtant c'est mérité, la fiche nous a beaucoup plu ! Je vole la fin de la fiche à Chris viens t'battre ! et je te valide ♥ Je t'ajoute ta couleur et ton rang, bon jeu avec ta petite bestiole brillante :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   14.12.11 15:05

Merci ma Fifir ♥
Merci à tout le monde pour le starter et puis à tous ceux qui ont pris le temps de lire ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas
dieu (des losers) - modérateur
dieu (des losers) - modérateur

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 1160 $P
Points: 457
Equipe:
Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/04/2010

MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   23.12.11 3:38

ESFIR CHÉRIE, Keasawa Lyra est Coordinatrice je pense. Pourquoi est-elle en bleu ? D: <3

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blond de la Mafia - Administrateur
Blond de la Mafia - Administrateur

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 570 $P
Points: 826
Equipe:
Nombre de messages : 1079
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   23.12.11 11:41

Je me disais aussi....
J'ai pu l'ajouter au groupe des Coordinateurs comme j'en suis le modérateur mais il faut toujours l'enlever des Dresseurs :)

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dieu (des losers) - modérateur
dieu (des losers) - modérateur

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 1160 $P
Points: 457
Equipe:
Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 14/04/2010

MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   23.12.11 19:34

Je fais ça :)

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Keasawa Lyra   

Revenir en haut Aller en bas
 

Keasawa Lyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Powa :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-