AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Stats  

Partagez | 
 

 Asuka Ritzuko ~Dresseuse~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Asuka Ritzuko ~Dresseuse~   29.06.12 16:57

Asuka Ritzuko


Asuka Ritzuko


▬ Surnoms : Asu'
▬ Sexe :
▬ Âge : 21 ans
▬ Profession : Dresseuse

▬ Région : Vivant autrefois à Oliville, dans la région de Johto, elle habite maintenant à Sinnoh, à Joliberges chez son amie Arya chez qui elle vit suite à la mort de toute sa famille.
▬ Genre de Pokémon souhaité (informations diverses sur le possible starter voulu) : J'adore les Pokémons de type Eau et Plante pour les starters en général, sinon j'adore les types Électric et Vol ! J'aime les pokémons tout chouw, tout mignon, mais avec un esprit combattant ! Je les aime aussi quand ils sont gourmands, un peu têtus, fin' quand ils ont des petits défauts comme ça *-*


Caractère


«Caractère général»

Asuka est une personne aux caractères qui se complètent ! La plupart de ses caractères s'opposent ce qui arrive donc à créer de brusques changement d'humeur !
Sa plus grande qualité est de ne jamais baisser les bras, c'est une battante de caractère !
Elle est dure, forte, et n'arrive donc généralement pas à dire ses sentiments.
Renfermée sur elle-même et têtue au plus haut point, elle sait très bien ce qu'elle cherche, ce qu'elle veut obtenir ! Elle ne pense pas tout bas mais tout haut et n'hésite jamais à dire ce qu'elle pense réellement !
De tout le lot sortent quand même quelques douces qualités.
Gentille et rigolote, elle rigole parfois pour rien, aime raconter des blagues de temps en temps, faire des farces ce qui ne l'empêche tout de même pas de rester sérieuse quand il le faut !
Les gens faux ? Radins ? Méchant ? Racistes ? Critiquant au plus haut point ? Elle déteste ça. Elle résolve le problème, non pas d'une manière brutale, mais verbalement, accompagné parfois d'une petite touche philosophique.

«Ce qui ne tue pas rend plus fort»

Autrefois, étant plus jeune, elle était douce, timide, réservée, tout l'inverse de ce qu'elle est aujourd'hui.
Suite à la mort de toute sa famille, Asuka s'est forgée de jour en jour, devant de plus en plus dure et forte. La catastrophe météorologique qui a ravagé les quatre continents avait tué sa famille.. Sauf elle.
Depuis ce jour, elle n'a cessé de penser à sa famille, elle en pleure tous les jours, ce qui prouve que même les émotions arrivent à transpercer cette carapace rigide, et forte à jamais.

«La vie vaut la peine d'être vécue»

Elle ne perd pas espoir et sait qu'il ne faut pas s'arrêter à un détail près.
Même après avoir perdu toute sa famille, Asuka sait prendre la vie, comme elle vient !
Elle s'amuse régulièrement avec son amie chez qui elle vit à présent.
Ensembles, elles sont inséparables ! Elles font des virées shopping dans Volucité, s'amusent comme des petites filles, de vraies petites gamines.
Si Arya, sa meilleure amie, n'était pas là aujourd'hui, Asuka n'en serait pas, là où elle est actuellement..

«L'habit ne fait pas le moine»

Asuka, l'élégance incarnée ?

Sur elle, quand elle est chez Arya, elle porte généralement des joggings, shorts troués, hauts démesurés, des claquettes, se coiffe très rapidement, en quelques sortes, un peu look garçon manqué !
Par contre, lors des sorties, elle sait se faire élégante et raffinée !
Robes à froufrous, jupes, belles chaussures, jeans moulants, se maquille parfois, et fait très attention à ses cheveux !
Elle sait prendre soin d'elle quand il faut et quand elle a un peu de temps libre.


Histoire



• Cadre de vie •


Je suis née dans la région de Johto, à Oliville où je vivais avec mes deux parents, ma mère Natsumi et mon père Totâ, accompagnée de mes deux sœurs, Izumi et Io, et de mes deux frères, Mistuo et Kanji. A cette époque, j'avais quinze ans et j'étais l'aînée de la famille.
Ma mère était femme au foyer pour garder mes frères et sœurs qui n'avaient pas plus de cinq ans.
Quant à mon père, lui, il travaillait dans la boutique Pokémon à côté de chez nous.
Autrefois, il était dresseur Pokémon et avait une riche équipe de Pokémon type Eau, sa passion.
Flobio, Mateloutre, Prinplouf et Bargantua constituaient son équipe avec qui il avait gagné deux badges. Il m'apprenait tout des Pokémon, me racontait toute son histoire merveilleuse passée aux côtés de ses fidèles compagnons qu'il... a dû relâché dans la nature parce qu'il n'avait plus le temps d'en prendre soin, de se battre avec eux, pour faute de problèmes de santé.
Des problèmes cardiaques qui chaque jour l'enfonçaient un peu plus dans l'obscurité. Il me faisait vraiment peur. Chaque jour, chaque nuit j'avais peur qu'il parte.
J'avais de gros moments d'angoisse quand je le voyais peiner à respirer, ma mère assise à son chevet tenant à la main le téléphone pour appeler le docteur.
Tous les mois, il passait plus de la moitié de son temps à l'hôpital, on ne le voyait presque plus.
Qu'allons nous devenir, ma mère surtout, sans quelqu'un pour l'aider ? Déjà qu'il ne pouvait pas faire grand chose pour ma mère jusqu'à présent.

Et puis un jour, nous reçûmes un appel de l'hôpital. Ma mère avait décroché, l'air inquiète, et au fur et à mesure que les paroles de l'infirmière atteignaient les oreilles de ma mère, je la voyais pâlir, pâlir, pâlir, avant de s'écrouler en sanglots à terre. Mon père nous avait quittés à jamais.
Sans attendre d'explications, je m'enfuis de la maison en courant, mon bras devant les yeux, cassant tout autour de moi et courus, loin, très loin, droit devant moi.
J'avais pris la route en direction de Doublonville, là où une amie résidait dans l'immeuble à côté de la gare.
Je sonnai et attendis qu'une voix dans le microphone me répondit :

« Qui est-ce ?
- C'est moi, Asuka, répondis-je, tout en pleurant.»


Un bruit sourd retentit et la porte s'ouvrit. Je montai les marches quatre à quatre quand Ari, mon amie, m'attendant sur le seuil de la porte, me lança des tonnes de questions.
Je lui avais tout raconté. Du début à la fin. Ari me proposa de rentrer chez moi, mais il n'y avait qu'avec elle que je me sentais rassurée. Retourner chez moi me ferait trop penser à mon père. Le fauteuil sur lequel il était effondré quand il n'était pas bien, son petit potager à l'entrée du jardin.. Tout ça.. Que de souvenir, amplifiant ma douleur, déjà profonde, au fond de mon cœur.
Plus d'histoires chaque soir, racontées merveilleusement, il fallait que je me trouve une autre source pour apprendre tout sur les Pokémon. Rien que d'y penser j'étais dépitée.
J'avais passé la journée sur le lit d'Ari, à lui raconter mes mésaventures, quand le soir commençait à tomber. Avec l'accord de ses parents, j'étais restée chez elle.
Je m'effondrais sur le lit, regardant le plafond, les yeux encore remplis de larmes.
Je pensais à ma mère. Elle devait s'inquiéter de mon absence, je ne lui avais rien dit. Mais, qu'allait-elle devenir si un jour, je me décidais de partir vivre ma vie ailleurs ? Comment arriverait-elle à gérer quatre catastrophes ambulantes seule, sans moi ?
Malgré toutes ses pensées affreuses, je réussis quand même à fermer les yeux et à dormir jusqu'au lendemain matin.

Le jour se leva et ma mère était venue me chercher chez mon amie, car ses parents avaient dû la prévenir.
Quand elle me vit arriver, elle me sauta au cou, me dit qu'elle ne voulait pas me perdre, qu'il fallait que je rentre à la maison, qu'elle s'était inquiétée comme une folle et tout le blabla... Elle me serra fort contre elle et moi, d'un geste, je la repoussai.
Je n'étais pas dans l'état de faire des câlins, des bisous. Je voulais juste être seule. Ne penser à rien.

Je rentrai donc chez moi accompagnée de ma mère. Les quatre loupiots à la maison seraient gardés par Mamie Okimi puisque ma mère devait trouver du travail pour pouvoir nourrir la famille, payer le loyer.. Sauf qu'elle n'avait jamais travaillé auparavant, juste de petits boulots étant jeune pour arrondir son argent de poche. Elle n'avait aucun diplôme et pour trouver un travail assez bien payer sans diplôme... J'étais assez pessimiste.

Un mois plus tard, ma mère fut acceptée pour travailler au guichet à la gare de Doublonville. Ce n'était pas la porte à côté et ma mère n'avait pas de permis et devait donc s'y rendre à vélo et partait donc plus d'une heure à l'avance.
Elle n'avait pas le choix, c'était le seul travail qu'elle avait trouvé.
Du coup, j'avais été obligée d'en trouver également ! Je n'eus pas le choix et fus embauchée à la boutique Pokémon où travaillait mon père avant de mourir. Chaque matin, en franchissant le seuil de la porte, des souvenirs venaient me hanter du matin, jusqu'au soir où je sortais de la boutique.

Chaque mois, à nous deux, nous rapportions une belle somme rondelette qui suffisait juste à loger et nourrir les membres de la famille, Mamie Okimi comprise vu qu'elle avait dû déménager car, avant tous ces changements, elle habitait à Bourg Geon et ne pouvait se déplacer qu'à pied, or c'était trop loin pour elle !
Et oui, une bouche à nourrir et loger en plus, ça ne paraît pas mais c'était quelque chose !

Et chaque seconde, chaque minute, chaque heure, chaque jour, chaque semaine, chaque mois, c'était le même rituel. Pire qu'un cercle vicieux.
Je n'avais plus de temps pour moi. Les semaines, j'étudiais, le week-end, je travaillais à la boutique.

Et enfin arrivèrent les grandes vacances. Je travaillais encore, quelquesfois une semaine sur deux et quelques week-end souvent, mais c'était déjà mieux que de passer à mes journées à travailler ! Ma mère, elle, n'avait pas le choix, elle devait continuer à travailler le plus possible.

Et bientôt, j'allais fêter mes dix-sept ans ! Sans mon père.. Qui me manquait énormément. Chaque jour je ne pouvais cesser d'y penser..

Pour me changer les idées, Arya, une amie vivant à Joliberges, dans la région de Sinnoh, m'avait proposé d'aller passer une petite semaine chez elle. Avec l'accord de ma mère, je pris donc le Ferry R d'Oliville jusqu'à Joliberges pour la rejoindre.
J'embarquais le jour suivant pour rejoindre Arya à Sinnoh, vivant dans une petite maison, avec ses parents. Le voyage, seule, me paraissait infinit. Je n'avais jamais quitté Johto. Depuis la fenêtre de ma cabine, le paysage, la mer me coupait le souffle : les reflets blancs de la lune sur la mer, les mille et une lumières du Ferry R éclairant le rivage, et enfin, ce ciel noir étoilé de milliard d'étoile scintillantes..
Je m'étendis sur le lit moelleux, bras ouverts. (C'était un confort que je n'avais jamais réellement eu chez moi.) Je ne tardais pas à m'endormir, fatiguée de la journée passée à travailler.

Le lendemain, je fus réveillée par le bruit sourd du Ferry R annonçant notre arrivée proche dans le port de Joliberges !
Je fis un bond de mon lit pour aller voir au hublot de ma cabine. Joliberges dans toute sa spleudeur.
Le bateau accosta sur le quai et après avoir empoigner ma valise de la main droite, je dévalai le Ferry R pour rejoindre Arya qui m'attendait sur le quai. Je lui sautai dans les bras! Elle me redonnait le sourire, cela faisait plus de trois ans que je ne l'avais pas vu. J'étais heureuse.

Après ces joyeuses retrouvailles, toutes deux rentrâmes chez elle.
J'étais ébahie en voyant le rafinnement de l'architecture des habitations de Joliberges, cela changer vraiment de chez moi !

Elle habitait dans une petite maisonnette à deux étages, vivant encore avec ses parents ! Sa mère sortit à la fenêtre nous faisant signe de rentrer.
En effet, il commençait à pleuvoir.
Après avoir fanchit le pas de la porte, je fis accueillie à bras ouverts par ses deux parents et aussitôt déchaussée, Arya me fit visiter la maison. Le décor de sa maison était simplement luxueux. La différence avec ma maison était flagrante. J'étais comme une extra-terrestre venue de nulle part et qui n'en revenait toujours pas. Comme une gamine à qui on offrait un cadeau merveilleux. Je me sentais rassurée et j'en oubliais presque tous les événements passés.

Mais quelque chose me frappa. A l'époque, depuis la dernière fois que j'étais venue chez elle, sa soeur, Aelys était là. Or après avoir fait le tout du domicile, je ne l'avais toujours pas croisée. Après avoir posé mes valises dans la chambre à Arya, je lui demandai donc, pour sa soeur n'était pas là.
Elle m'expliqua qu'un jour sa soeur était partie vivre chez sa tante à Féli-cité.
Quand je la voyais expliquer l'histoire, elle était triste. Je savais qu'elle voulait la revoir.
Essayant de la rassurer, je lui expliquai qu'un jour, on irait la voir, toutes les deux pour qu'elles se retrouvent enfin, les deux soeurs proches que j'avais connu, à une époque.

Trois jours plus tard, nous avions décidé de faire une sortie à Volucité, pour que toutes deux, qui n'avions jamais visité cette sublime ville que j'avais déjà vu des milliers de fois dans des reportages !
Nous empruntâmes donc le Ferry R de Joliberges jusqu'à Volucité pour une journée, qui s'annonçait merveilleuse.
La traversée était magnifique. Nous étions toutes deux, scotchées à la vitre, sans un mot prononcé, les yeux brillants et pétillants de bonheur.
Je le sentais, cette journée allait être une des plus belles de toute ma vie.

La journée s'était déroulée sans encombre, et nous rentrâmes, des souvenirs pleins la tête..

J'avais tout oublié, tous mes petits problèmes qui m'avaient amené à me changer l'air!
Enfin, presque..

Le soir, alors que nous étions en train de manger, une reporter annonça aux informations :

«Une terrible catastrophe est survenue cet après-midi dans les régions de Kanto, Johto, Hoenn et Sinnoh faisant de terribles dégâts.
Les villes proches des littoraux ont été les plus touchées : Village Myokara, Vergazon, Algatia, Atanalpolis, Eternara, Pacifiville, Littorella, Féli-cité, Vestigion, Voilaroc, Cramois' îles, Ville Griotte et Oliville ont subit le plus de dégâts jusqu'à même, ne pratiquement plus exister.»


A l'appel du nom «Oliville» mon visage se ferma. Je faillis en tomber dans les pommes. Arya me retenait.
Des photographies des villes en ruines après la catastrophe passèrent à la télé, dont celle d'Oliville.
Je faillis m'effondrer en la voyant.
Le phare s'était écroulé écrasant de son poids les maisons voisines, des vagues immenses avaient submergé la ville entière, détruisant tout sur son passage.
Il fallait que je retourne à Oliville.
Arya s'était proposée pour m'accompagner, et j'avais accepté.
Nous nous dirigions vers le port pour emprunter le Ferry R lorsqu'un personne sortit en trombe d'une cabine pour nous bloquer le passage et nous dit :

"Il est impossible d'emprunter le Ferry R celui-ci à subit quelques dégâts !"

A la suite de cette phrase, je me mise à genoux, au sol, et pleurant jusqu'à en vider mon corps.
J'étais dépitée, sans espoir... Lorsqu'un homme sortit de nulle part lança une pokéball devant nous. Un Roucarnage en sortit ! L'homme, au visage, triste nous dit avec politesse :

"Tenez, c'est mon Roucarnage, il vous amènera là où vous voulez ! Surtout, soyez prudentes et ne tardez pas trop, se serait dangereux !"

Soudain mon visage reprit ses plis, et un petit sourire, vraiment léger apparut dans le coin de mes lèvres.
Après l'avoir remercié, nous montions donc sur le dos du Roucarnage direction Oliville.

Pendant toute la durée du trajet je regardais de haut, les villes dévastées.
C'était.. interminable.

Puis j'aperçus Oliville et, le seul fait de la voir, ne serait-ce que de haut, me glaça le sang.
Le Roucarnage se posa sur le port (du moins ce qu'il en restait) et quand je mis pied à terre, j'eus l'impression que mon cœur allait s'arrêter de battre.
La ville était déserte. Personne en vue. Arya me pris dans ses bras et mes larmes coulèrent.
Ma famille avait du périr, noyée. Je n'avais plus personne. Plus rien. J'avais perdu toutes raisons de continuer à vivre. Plus rien ne me poussait à continuer de tracer mon existence, mon destin. J'avais tout perdu, tout. Mon père, puis maintenant, tout le reste de ma famille.

Arya me proposa de rester vivre chez elle, à ces côtés, pour le temps qu'il faudra, ce que je ne pouvais refuser.
Nous remontions sur le dos du Roucarnage pour rentrer chez elle.

De retour chez elle, je m'enfermai dans la chambre d'amis, jusqu'au lendemain, pleurant tout mon corps et repensant, chaque seconde à ma famille. Se dire «Être la seule survivante de la famille» était une chose attroce.

Pendant plus d'un mois, personne ne pouvait me parler, sans voir en retour, un visage triste et des larmes couler de mes joues. Je ne voulais voir personne. Je m'efforçais de rester polie et aimable quand j'étais chez Arya, après tout, sa famille m'avait quand même «recueillie». Sans elle je serais peut être malade, habitant sous un pont, ou tout simplement, morte de faim, de froid. Je leur devais beaucoup à vrai dire.

Malgré tout ça, il fallait que je continue à vivre ma vie, avec ou sans mes proches, pour pouvoir espérer, un avenir meilleur.


• Après la pluie vient le beau temps... •


Voilà déjà deux ans que je vis chez Arya et aujourd'hui, je fête mes dix-neuf ans en sa compagnie ! Elle m'a préparé un très joli gâteau au chocolat avec des petites fraises posées sur le dessus, accompagné d'une petite crème anglaise comme je les aime !
Elle me connaissait tellement bien depuis le temps, qu'elle ne s'était pas trompée pour le cadeau : une très jolie robe bleue, à dentelle, assez courte, quelque chose de très simple mais quelque chose qui m'avait beaucoup plus car s'était la robe que j'avais vu dans une vitrine à Volucité ! Et elle l'avait acheté ! Je n'y croyais pas ! Je lui sautai dans les bras en la remerciant mille fois !
Qu'est-ce que je l'aimais ma Arya. En y repensant, à ses côtés, j'avais tout oublié, elle savait me redonner le sourire, c'était une amie formidable et rare, comme on en trouve pas beaucoup !

Les jours passaient et Arya et moi passions des jours heureux, à faire des sorties, des balades, mais un soir, alors que nous étions en train de rentrer chez elle, une question m'interpella.
J'expliquai donc ce qui me tracasser à Arya :

« Arya, je me pose une question...
- Quel genre de question ? Dis-moi !
- On ne peut pas passer notre vie à faire des sorties, se balader, aller à la plage et tout, et nos études ? Pourquoi ne pas aller à Volucité, j'y connais une grande université Pokémon là-bas, avec un peu de chance, nous serons admises ! Qu'en penses-tu ?
- Pour tout te dire, j'y songeais aussi depuis le temps ! Je pense qu'on peut essayer !
- Plus tard, nous ferons notre route ensemble ! Et nous découvrirons toutes les régions !
- Oui, si tu savais à quel point il me tarde !»


Après ces courtes paroles, nous rentrions chez elle, pleins de projets d'avenir dans la tête.
Il fallait absolument trouver au plus vite un appartement où loger à Volucité, et si possible, le plus près de l'université qui ne se situait non loin de l'arène du Champion de Volucité!

Nous nous mettions donc à faire des recherches jusqu'à jour où nous trouvâmes un petit appartement, suffisant pour deux personnes telles que nous, et assez près de l'université, à quelques pas.

Le jour suivant nous reprîmes donc le Ferry R pour aller jusqu'à Volucité, visiter ce petit studio.

Le propriétaire nous fit visiter les trois pièces de cette habitation et, après réflexion, il nous le loua.

Nous déménagions dans les jours suivant, et nous installions tranquillement dans ce petit appartement de rez-de-chaussée. Les cartons sortaient petit à petit du camion et s'installaient petit à petit dans notre nouveau chez nous ! Le soir, après cette journée intense et après un dîner plus que copieux, nous nous couchions, épuisées par tous ces changements qui ne faisaient que commencer...

Le lendemain, il fallait aller à l'université et nous présenter munies de dossiers.

Quelle joie fut quand nous apprenions que nous avions été acceptées !
Et voilà, notre vie d'étudiantes pouvait en fin commencer !

J'irais donc dans une section spécialisée dans les Pokémons de type Normal, et Arya dans une section spécialisée pour espérer être une très bonne coordinatrice!
Nous n'avions donc pas totalement les mêmes horaires de rentrée et de sortie, mais on se croisait souvent pendant les pauses ou dans les couloirs.

Et c'était tout le temps le même rituel, nos études rythmaient notre quotidien.
Et ça, durant deux ans !


• La quête peut à présent.. Commencer •


Nous avions toutes les deux vingt-et-un ans et nous avions finit nos études.
Nous étions fin prêtes à partir, à l'aventure, dans toutes les régions du monde...


Starter



▬ Surnom : Crumble
▬ Race : Goinfrex
▬ Sexe : ♂
▬ Le dresseur l'apprécie-t-il : Il l'apprécie, c'est un mot faible, ces deux là sont inséparables !
▬ Particularités : Il a une petite tâche brune derrière l'oreille droite !
Crumble, Pokémon de la race de Goinfrex, est un Pokémon gourmand de tous genres de pâtisseries, et autres aliments, mais ce qu'il préfère par dessus tout, se sont les crumbles à la poire, d'où son surnom, que lui a donné Asuka. Il est quelque peu paresseux, mais c'est un vrai combattant dans les combats ! Dur et robuste, il est très doux avec Asuka et ces deux là sont quasi inséparables et ont toujours vécu l'un avec l'autre depuis qu'Asuka avait 16 ans. Peu sociable avec les gens qu'il ne connait pas, Crumble sait reconnaître facilement les personnes qu'il appréciera ou non, ce qui est d'ailleurs très visible sur lui dès que quelque chose ne lui plaît ! Et pour finir, il ne supporte pas ne pas être chouchouter, caresser, mais le caractère d'Asuka, douce et patiente, suffit à combler tous ses désirs.. ♥



Asuka


▬ Prénom / Surnom : Mélanie / Susu' / Asusu' / Asu' / Asu-chan
▬ Sexe : ♀
▬ Âge : 14 ans
▬ Personnage sur l'avatar : Lucy de Fairy Tail
▬ Comment as-tu découvert le forum ? Devon Oni *-*
▬ Autre Compte : X
▬ Un commentaire? Vive le RPG 8DD *sors*

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Asuka Ritzuko ~Dresseuse~   04.07.12 14:59

Désolé du DP::

J'ai édité mon histoire, en corrigeant quelques trucs, j'attend donc encore ma proposition de Starter parce que comme j'ai beaucoup changer de région, je voudrais savoir de quelle région je dois prendre le starter et j'attend qu'on me conseille en fonction de mon caractère ;D

J'aurais également besoin de ça pour pouvoir continuer mon histoire !

Merci ! :DD
Revenir en haut Aller en bas
eleveur



Feuille de personnage
Pokédollards: 3150 $P
Points: 93 points
Equipe:
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Asuka Ritzuko ~Dresseuse~   05.07.12 16:57

Alors, bienvenue !
J'ai lu ton caractère, c'est correcte, il n'y a pas trop de fautes et il y a le nombre de lignes. Je n'ai pas encore lu l'histoire, j'attendrai que tu l'aies finie. Donc je fais te faire ta sélection pour que tu puisses finir ton histoire.


Tortipouss

Ouisticram

Tiplouf

Osselait

Skitty

Mystherbe

Goinfrex

Etourmi

Ramoloss

° Tortipouss, Ouisticram et Tiplouf sont tes prédéfinis.
° Osselait car il est très sensible, mais son évolution est craint par les autres Pokémon.
° Skitty car c'est un Pokémon rose et tout mignon. Ce Pokémon est très joueur aussi, donc il faudra bien le surveiller.
° Mystherbe car même si il est petit, il ne baisse jamais les bras.
° Goinfrex car il est extrêmement gourmand.
° Etourmi car quand il a un dresseur, c'est un vrai combattant.
° Ramoloss car c'est un vrai fainéant. Il faudra que Asuka le booste un peu.

__________________________

#FF7F50 (Mélo) #6495ED (Lixy)

Hello World ;
Je suis en voyage pour découvrir qui je suis
en attendant adressez vous à ma messagerie




Merci à Esfir pour le magnifique vava *q* Et bien évidemment le petit codage de la sign' *0*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Asuka Ritzuko ~Dresseuse~   06.07.12 11:20

Merci ^^

J'hésite entre le Tiplouf et le Goinfrex :O


Merci d'avoir répondu :DD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Asuka Ritzuko ~Dresseuse~   12.07.12 19:29

J'ai finit ;D
Est-ce que tout convient ?
Revenir en haut Aller en bas
eleveur



Feuille de personnage
Pokédollards: 3150 $P
Points: 93 points
Equipe:
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Asuka Ritzuko ~Dresseuse~   12.07.12 20:19

Tout est bon, je pense :3
Donc voilà ton Pokémon :

Citation :

Goinfrex ♂ Crumble.
Niveau 5

Capacité Spéciale : Isograisse
Les dégâts provoqués par les attaques des types Feu ou Glace sont divisés

Attaques :
- Charge
- Flair
- Metronome
-Boul'Armure

Citation :
Objets donnés :
- 3 Pokéballs
- 2 Potions
- Un Pokédex
- 3000P$

__________________________

#FF7F50 (Mélo) #6495ED (Lixy)

Hello World ;
Je suis en voyage pour découvrir qui je suis
en attendant adressez vous à ma messagerie




Merci à Esfir pour le magnifique vava *q* Et bien évidemment le petit codage de la sign' *0*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Asuka Ritzuko ~Dresseuse~   12.07.12 20:30

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Asuka Ritzuko ~Dresseuse~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Asuka Ritzuko ~Dresseuse~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Powa :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-