AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Stats  

Partagez | 
 

 On continue le voyage, avec un deuxième combat!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: On continue le voyage, avec un deuxième combat!   02.08.12 13:30

Marchant sur la route boueuse, Lumy à mes côtés, je profite du soleil. Il y a un bon moment qu'on a croisé le panneau de Litorella, on ne devrait donc pas tarder à arriver. Lumy passe sont temps à courir autour de moi, et a obsever la pokéball avec le Crikzik à l'intérieur. Justement, en parlant du Crikzik... Qu'est ce que je suis censée faire maintenant? Je prends la pokéball dans ma main, et hésite à appeler Crikzik ou pas. Il est KO, donc il lui faudrait des soins... Malheureusement le prochain centre pokémon est à Féli-cité, donc il va nous falloir se hâter pour vite arriver à notre destination. Quoique... Si on vient d'attraper un pokémon et qu'on l'appelle, sera-t-il toujours KO, ou aura-t-il quelques PV? Hésiter comme ça m'énérve, donc finalement, je lance la pokéball du Crikzik.

Un rayon lumineux s'échappe de la pokéball ouverte, et peu à peu, la lumière prend la forme disctincte du Crikzik. Puis la pokéball se referme, et je la ramasse. Le Crikzik semble un peu paumé au milieu du chemin, en train de me regarder, apeuré. Lumy n'arrange pas les choses en lui tournant autour, et bêlant à peine Crikzik croise son regard. Je me mets la main sur la tête, puis je m'accroupis, observant le Crikzik. Il a l'air indemme. Je vais alors m'asseoir dans l'herbe à côté de la route. Lumy vient évidemment s'asseoir à côté de moi, mais le Crikzik ne réagit pas, il semble hésiter à s'avancer. Je commence donc à avancer doucement ma main, et Crikzik la regarde avec intérêt. Il commence à s'approcher doucement... Puis enfin, lorsque la main le touche, je commence à le caresser lentement.

-Tu m'as l'air d'être un gentil pokémon, toi.

En entendant le son de ma voix, le Crikzik me lance un regard... Beaucoup plus étonné qu'autre chose. Lumy, contente qu'il se soit enfin approché, émet un bêlement affectueux envers lui. Il la regarde, maintenant content, et commence à frotter une patte contre l'autre, ce qui fait émettre en son strident. Au début, ça fait un peu mal aux oreilles, mais après le son strident se transforme en une musique. Je m'allonge dans l'herbe, Lumy allongée à côté de moi, à écouter le Crikzik 'chanter'. C'est vraiment magnifique, ce qu'il fait... Cette musique semble faire renaître les vieux souvenirs enfouis en vous. Un chant d'hirondelle. Le battement d'une aile d'oiseau. Un vieil homme qui pleure. Un enfant qui rit. Perdue dans mes pensées, j'écoute la fin de son air, et une fois fini, je m'asseois et le caresse.

-C'est vraiment magnifique ce que tu as fait là... Je te baptise Mélopée. Tu te nommeras ainsi, désormais.

La petite bête, apparemment enchantée de sa nouvelle distinction, commence à tourner sur elle-même. Je me mets à rire, en voyant Lumy se lever et courir autour de lui... Elle a vraiment cette manie. On reste là, un peu de temps, à profiter de notre nouvelle vie. Puis enfin, jugeant qu'il faudrait songer à y aller, je me lève et rappelle Mélopée dans sa pokéball. Je me remets en route, suivie de près par Lumy. Evidemment, tout serait super si le gentil Mouton ne se serait pas montré, et n'aurait pas débattu sur le nouveau nom que j'ai donné à Crikzik. Nous parlions, enfin je parlais comme ça pendant un bon moment, jusqu'à ce que Lumy bêle de stupéfaction. Je suis son regard lointain, et vois une vieille bâtisse, et une maison abandonnée... Litorella!

Je me mets alors à courir, parce que j'ai envie de voir à quoi Litorella ressemble maintenant, mais aussi parce que je sais que Mouton ne peut pas me parler lorsque je cours, à moins de faire un petit cri... Enfin arrivée, je ne cache pas ma stupéfaction en ouvrant grand la bouche. Litorella... Cette belle ville ambiante que j'avais connue lorsque j'étais môme, où j'allais souvent avec ma mère faire des courses, cette ville ou on connaissait plusieurs personnes... Et voilà donc ce qu'il en reste. Je m'avance là ou il y avait avant le centre de la ville, et ou on pouvait trouver des fruits dans les arbres. Les maisons aux alentours sont abandonnées, et l'ancien laboratoire du professeur qui me faisait tellement envie lorsque j'étais petite, en pièces. C'est comme une ville fantôme. Des souvenirs reposent ici, mais aussi de la tristesse. Oui, c'est ce mot. De la tristesse.

Au fond de l'ancienne ville je vois une maison... Je tressaillis tout à coup... Cette maison... Je la connais! Je commence à sprinter en sa direction, poursuivie par Lumy qui a du mal à tenir mon rythme. Une fois en face de la maison, je touche la surface de la maison avec ma main... Cette maison... Tellement de souvenirs y reposent... Tout à coup, c'est comme un flash pour moi. Je me revois petite, en train de marcher avec ma mère. Ma mère me tient la main et porte un panier dans l'autre. Une fois arrivées à cette maison, un vieil homme nous invite à rentrer. Ma mère sort alors le contenu du sac: un bon repas chaud et du pain. L'homme met la table et on commence à manger. Puis le petit garçon arrive. Le petit garçon... Je me souviens de lui. En fait, je pense souvent à lui.

Une fois qu'on avait finis de manger, je sors avec lui pour jouer au ballon dans la cour. En même temps que je me remémore ça, je fais les mêmes gestes que lorsque j'étais petite. Je commence à courir et faire des gestes. Le garçon était mon ami. Enfin... Je crois que je l'aimais. On jouait au ballon, puis il y a eu ce pokémon. Un pokémon... Bleu, un petit pingouin. Un Tiplouf... Il est arrivé, et nous a regardé pendant un long moment. Il devait appartenir à quelqu'un, car il avait un ruban autour du cou. Il a commence à jouer avec nous, de courir après la balle. Nous l'adorions... Je revenais tous les dimanches ici avec ma mère, en échange d'un repas chaud pour le grand-père du garçon. On jouait avec le Tiplouf, on s'en occupait et on allait cueillir des baies dans la forêt.

Au bout d'un moment, c'est devenue une habitude pour nous, et on a commencé à venir le samedi... Puis une fois je suis aussi venue pendant les vacances... Je m'amusais tellement, ici. Puis il y a eu les problèmes climatiques, les tremblements de terre... Nous sommes venues, avec ma mère, voir ce qu'il en était du monsieur et de son petit-fils. Leur maison était détruite, il n'y avait plus rien à l'intérieur... Sauf... Le ruban du Tiplouf. Je sais que c'est le garçon qui me l'a laissé, en souvenir de tout ça. Je prends le collier autour de mon cou, l'ouvre, et découvre le ruban caché à l'intérieur. Le petit ruban bleu... Je m'abaisse et fait signe à Lumy de s'approcher. Je lui accroche le ruban autour du cou, puis la caresse. Une larme coule sur ma joue... Maintenant, tout est fini.

Je me relève, puis commence à partir de ce lieu. Il ne faut pas que je replonge dans le passé, c'est l'une de mes plus grandes faiblesses... De ne pas aller de l'avant. Lumy me suit apitoyée, comprenant ma tristesse. Je quitte Litorella, en ne me retournant plus. Je prends Lumy dans mes bras et commence à m'engouffrer dans la forêt, maintenant sombre, vu qu'il commence à faire soir. Super... Il va falloir que je dorme dehors. Ne me sentant pas à l'aise au milieu de la forêt, j'observe la queue de Lumy qui est allumée. Je rigole en pensant que ça me fait une lampe. Un bruit vient de devant moi. Je m'arrête, pour voir une forme humaine se rapprocher. Je commence à trembler un peu, puis enfin je crie avec une voix pleine d'ampleur:

-Qui va là?

-Le grand méchant louuup.

Je serre les dents en entendant Mouton dire ça. Puis enfin, je vois une fille arriver et me regarder avec un air de défi. Elle a une carrure hautaine, bien qu'elle soit très jeune, et je devine qu'il y a un côté narcissique derrière tout ça. Elle est accompagnée d'un autre pokémon, que je ne connais pas. Elle me lance un regard narquois, puis dit:

-Je te défie, faisons un combat. En garde!

Et j'ai tout juste le temps de réaliser que je vais me battre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: On continue le voyage, avec un deuxième combat!   02.08.12 15:34

Un dresseur veut se battre !

Ewa




_________________________________


Doudouvet ; Niveau 4

Attaque Spéciale :
Infliltration lui permet d'attaquer
sans tenir compte des attaques barrières.


Attaques :
Vol-Vie
Croissance


- 20 points pour l'apparition d'un dresseur et d'un Pokemon.
53 points pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: On continue le voyage, avec un deuxième combat!   02.08.12 17:15

Je sors aussitôt le pokédex et apprends que son pokémon s'appelle ''Doudouvet''. Je me retiens de rire en entendant le nom, mais un sourire apparaît quand même sur mon visage. Elle me regarde d'un air mauvais, sans doute a-t-elle compris que je me moquais de lui. Lumy commence à émettre des bêlements étranges, comme lorsqu'une personne est en colère. Doudouvet lui répond avec un bruit étrange. Puis tout à coup, le Doudouvet s'approche avec un air méchant. Je me poste devant Lumy, et empêche le Doudouvet de passer. Je le regarde d'un air mauvais, comme si il n'avait pas d'importance. Un combat de regards s'entresuit. Puis enfin, je prends la parole sans retenir un bâillement, ce qui fait serrer les dents à l'autre dresseuse.

-Bon, on va le faire ce combat? Et tu peux appeler ton pokémon parce qu'il lèche la jambe là.

Il ne léchait pas vraiment la jambe, mais il essayait de la pousser pour passer vers Lumy. La dresseuse sert les dents, et dit:

-Viens ici Doudouvet. Tu vas mettre une raclée à cette bergère!

Je serre les dents. Je n'ai pas envie de la frapper, ou alors je vais encore m'attirer des ennuis. Je me demande s'il vaut mieux que Lumy ou Mélopée parte au combat. Voyant Lumy trembler derrière ma jambe, je me dis qu'il faudrait mieux que j'appelle Mélopée au combat, et surtout parce que ça serait son premier combat. Je mets la main dans mon dos, et prends la pokéball dans ma main. J'hésite... Et si il faudrait mieux que j'utilise Lumy? Elle a plus d'expérience et un niveau supérieur au sien... Je me tourne vers elle, et je la vois secouer la tête. Bon. Elle ne veut pas. Très bien, alors ça va être à Mélopée de jouer. Je fais un tour sur moi-même, puis je lance la Pokéball d'ou sort Mélopée. J'ai vu des gens faire comme ça dans les films...

-Tu fais quoi là? T'es pas censée danser mais combattre.

Je serre les dents. Il ne pouvait pas se taire pour une fois, lui? Surtout que je suis au début d'un combat là! La dresseuse me nlance un regard interrogateur. Elle doit croire que c'est à elle que je parle. Je réponds en gueulant à l'intention de Mouton:

-Tu peux te taire là?! Je suis en plein combat Monsieur Débile.

-Ah bon, en plein combat? Je croyais que t'étais sur une piste de danse...

J'abrège ma salive. Je lui règlerai son compte après ce combat. Je regarde Mélopée qui tremble comme une feuille. Il se tourne vers moi les larmes aux yeux. Je lui lance un regard encourageant en hochant la tête. Lumy lui lance un bêlement d'encouragement, et commence à sauter sur place. Quand à la dresseuse, elle se contente de me regarder de côté. Elle doit me prendre pour une folle. Mais je suis folle... Alors ça ne change pas grand chose. Je lève lève le bras et je pointe du doigt Mélopée, qui s'apprête à suivre les indications que je vais lui donner. Je lance un regard à Lumy pour lui dire de se calmer, je toussote un peu, pour enfin dire:

-Let's go! Mélopée, tu commences avec Rugissement!

Mélopée commence à utiliser ce son strident en frottant une patte contre l'autre. J'adore cette façon de parvenir à faire des bruits... Puis tout à coup, ma tête me fait mal. Cette façon est peut-être très intéressante, le bruit qui en sort lui l'est encore plus. Il est tellement aigu et strident, que j'ai du mal à tenir sur place et me retenir de m'enfuir. Même moi, j'ai du mal à me retenir de mettre mes mains sur mes oreilles. Doudouvet à bien du mal à tenir, et commence à rouler sur lui-même. Enfin, quand le son strident est terminé, Doudouvet se relève avec du mal, puis semble reprendre ses esprits. Je hoche la tête: en tout cas, son attaque aura bien baissé. La dresseuse en face ordonne à Doudouvet d'utiliser Vol-vie.

Je connais cette attaque. Un jour alors que je combattais à l'école ave cun caninos, un autre élève avait utilisé cette capacité contre lui. Elle consiste à à la fois attaquer le pokémon, et à la fois prendre un peu des PV que vous lui avait infligé. Je sais que cette attaque peut être très dévastatrice pour les pokémon de niveau bas, comme par exemple Mélopée. Je serre les dents: comment peut-il parer cette attaque? Doudouvet commence à se rapprocher vite de Mélopée. Si il le touche, ce sera fini pour lui! Je me râcle la gorge avant de crier à l'intention de Mélopée:

-Mélopée, ne le laisse pas te toucher! Rugissement de nouveau!

Mélopée commence à fuir pour être à une certaine distance du Doudouvet, pour commencer à refaire son son strident. Evidemment, le Doudouvet n'arrive pas à tenir ce qui l'empêche d'utiliser son attaque. La dresseuse d'en face serre les dents, puis me regarde avec mépris. Je vois de l'hésitation dans son regard, et j'affiche mon plaisir en souriant. Elle lui ordonne de recommencer. Puis le même résumé se fait: elle ne peut pas l'utiliser à cause du son strident que produit le Crikzik. Néanmoins, je sais que le son strident ne fait que réduire l'attaque, mais ne lui diminue par pour le moins ses PV. Il va falloir passer à l'offensive. La dresseuse dit à son pokémon d'utilise Croissance, ce qui lui augmente son attaque spéciale.

-Mélopée, attaque Patience!

Mélopée commence à trembler, et à s'illuminer. Un halo de lumière blanche l'encercle peu à peu. Je n'ai plus qu'à espérer que la dresseuse d'en face sera assez bête pour ne pas en profiter.
Et bien, on peut dire que je suis servie.
La dresseuse, un sourire narquois sur le visage, fait utiliser à son Doudouvet deux fois d'affilées Croissance, ne sachant apparemment pas que cette attaque avait des effets dévastateurs à la fin. Quand je vois Mélopée encerclée de lumière, et le sourire disparaître sur le visage de la dresseuse, je comprends que j'ai gagné. Mélopée dégage une lumière tout en chargeant à une grande vitesse sur le Doudouvet. Une explosion retentit. Puis enfin, je vois Mélopée en face d'un Doudouvet KO.

J'accours près de mon champion, et le sert dans mes bras. La dresseuse fait revenir son pokémon dans sa pokéball, apparemment très mal au point... Moi je me contente de caresser et de féliciter Mélopée pour ce beau combat, accompagnée de Lumy et de ses bêlements affectueux. La dresseuse me regarde pendant un moment, puis en fin tend la main. Je me lève, pour la lui serrer. Elle rougit un peu, et on reste comme ça, face à face, ne sachant quoi dire. Enfin, elle me complimente.

-Beau combat. Mais je te promets qu'un jour, j'aurai ma revance! Dit-elle en souriant.

Je lui souris, puis rappelle Mélopée dans sa pokéball. Puis je reprends ma route, enchantée d'avoir gagné.
Revenir en haut Aller en bas
eleveur



Feuille de personnage
Pokédollards: 3150 $P
Points: 93 points
Equipe:
Nombre de messages : 165
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: On continue le voyage, avec un deuxième combat!   03.08.12 0:05

Citation :
57 + 53 = 110 Poképoints

Citation :
XPMélopée : (56*4)/3= 74 XP
74/40

MÉLOPÉE MONTE NIVEAU 4

34/50

Citation :
Ewa vous donne :
10*4 =40P$

__________________________

#FF7F50 (Mélo) #6495ED (Lixy)

Hello World ;
Je suis en voyage pour découvrir qui je suis
en attendant adressez vous à ma messagerie




Merci à Esfir pour le magnifique vava *q* Et bien évidemment le petit codage de la sign' *0*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On continue le voyage, avec un deuxième combat!   

Revenir en haut Aller en bas
 

On continue le voyage, avec un deuxième combat!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Powa :: Administration :: Archives :: RPG-