AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Stats  

Partagez | 
 

 Le vent nouveau de Bourg-Geon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Le vent nouveau de Bourg-Geon...   14.08.12 19:26

Le vent nouveau de Bourg-Geon...


Ce n'est que le début...

Le 14 août 2012 ; 14H07

Cher journal,
J'ai reçu aujourd'hui une lettre de Lisandre dans laquelle elle me contait son arrivée à Bourg-Geon, une petite ville de l'est de la région. Mais plutôt que de me casser le poignet à recopier sa lettre, je vais directement la coller ici.


Coucou de Bourg-Geon
Hellow toi !

J'ai tellement de choses à te dire ! Je ne sais même pas par quoi commencé... Hum, je suppose que tu m'en veux un peu d'être partie en te laissant à Mauville. Mais ne t'en fais pas, je reviens bientôt. J'irais te rendre visite avant d'aller affronter le champion.

Bref, je suis bien arrivée à Bourg-Geon. Nous n'avons eu aucun problème, mon père et moi, lors du trajet. C'est une petite ville très accueillante et verdoyante. Bien sûr, il n'y a que très peu d'habitants et elle est complètement isolée, mais je l'aime beaucoup, elle est paisible. J'ai l'impression que l'air qu'on y respire est pur et qu'il peut soigner tous les maux. La preuve : Mon mal de tête qui perdurait depuis le matin a disparu à notre arrivée ! Elle est entourée d'arbres et l'eau borde l'est de la ville. Mais on ne peut malheureusement plus y accéder, les catastrophes ayant provoquées un haussement de terrain entre la ville et la mer. Comme notre rendez-vous n'avait lieu qu'à dix heures -et qu'il n'était que neuf heures- , mon père s'est assis sur un banc, moi dans l'herbe, en face de la forêt. Le son produit par le mouvement des feuilles était tellement reposant que j'ai dû m'endormir quelques minutes dans l'herbe fraîche. Du coup, l'heure est passée très vite et le professeur Orme est venu nous chercher à l'heure convenue.

Le laboratoire se situe près de l'entrée de la ville, à l'écart des habitations. En y entrant, nous avons découvert un joyeux bazar ! Rien n'était à sa place, des Poké Balls trainaient sur les tables, les établis, les plans de travail... Il y avait des feuilles volantes partout, des chaises renversées... Monsieur Orme n'est pas très ordonné, ça je peux te l'affirmer ! Mais ce qui a le plus retenu mon attention, c'était tous les tableaux qui représentaient différents Pokémon. Il y en avait partout, sur chaque mur du laboratoire. La plupart d'entre eux représentaient des Pokémon qui m'étaient inconnus. D'ailleurs, même toi tu ne dois pas les connaître. D'après le professeur, la plupart de ces Pokémon viennent d'autres régions. J'aimerais vraiment en rencontrer un jour... Nous nous sommes assis derrière un bureau aussi désordonné que le reste et le professeur a entamé la discussion suivante :

- Eh bien, Lisandre, c'est bien ton nom, n'est-ce pas ? Tu m'as envoyé trois lettres en tout depuis ces deux derniers mois dans lesquelles tu étalais tes motivations afin de devenir apprentie dresseuse.

J'ai rougi -ça ne doit pas t'étonner au passage- , honteuse d'avoir harcelé ce pauvre homme pour acquérir un Pokémon... C'est mon père qui a répondu à ma place.

- Pardonnez ma fille, lorsqu'elle veut quelque chose, elle se donne vraiment à fond pour l'obtenir. Vous comprenez, elle adore les Pokémon.

Derrière ses petites lunettes rondes, le professeur Orme m'a fixé droit dans les yeux. J'avais l'impression de me faire mater par un vieux pervers. J'ai baissé les yeux, regardant mes chaussures comme une gosse de six ans.

- Ne sois pas timide, jeune fille ! Quelqu'un ayant l'ambition de devenir un grand dresseur doit d'abord savoir s'exprimer !

Il parlait tellement fort qu'on n'avait pas intérêt a contester ses dires.

- Ou... oui, monsieur.

Il s'écoula un long moment avant que la discussion ne reprenne. Le professeur m'informa qu'il n'y avait plus de Pokémon de départ habituel disponible pour moi car il aurait fallut en réserver un. En effet, n'étant pas originaire de Bourg-Geon, je n'avais pas la priorité sur ces Pokémon. Trois jeunes nouveaux dresseurs de Bourg-Geon avaient déjà réservé les trois Pokémon de départ, Héricendre, Germignon et Kaïminus. Attends, je colle les clichés que j'ai fait :


Pardonnes la qualité plus que médiocre des photos, mais l'appareil que j'utilise est plutôt vieux...

Donc, le professeur Orme ajouta que je n'aurais aucun de ces trois Pokémon. Mais selon lui, j'avais quand même beaucoup de chance. Bien évidemment, il ne m'avait pas fait venir pour rien ! Une de ses collègues, le professeur Keteleeria, lui avait envoyé récemment une Poké Ball contenant un Pokémon de sa région, Unys, dans le but qu'il puisse accroître ses connaissances sur les différents Pokémon des autres régions.

- Tu comprends, pour bien étudier un Pokémon, sous toutes ses coutures, il faut le voir grandir et évoluer. C'est pourquoi je vais te confier ce Pokémon. Mais il va falloir que tu remplisses certaines conditions si tu veux garder ce Pokémon. D'abord, il faudra me téléphoner régulièrement pour me donner de tes nouvelles et surtout me montrer à quelle vitesse le Pokémon grandit. De même, tu devras me téléphoner lorsqu'il apprendra de nouvelles attaques ou qu'il évoluera. Si tu rencontres un quelconque problème ou que tu remarques un comportement inhabituel chez lui, tu me le fais également savoir. Tu acceptes ?

Il venait de me proposer un Pokémon de la région d'Unys. UNYS quoi ! Je n'allais pas refuser ! Il lança alors une Poké Ball qui se tenait juste devant nous, laissant s'échapper un petit équidé à l'allure électrifiante. Il m'expliqua qu'il s'agissait d'un petit Zébibron et qu'il portait le nom d’Éole. Comme son physique semblait le dire, le professeur me confirma qu'il s'agissait bien d'un Pokémon de type électrique. Imagine donc ma joie lorsque j'ai réalisé qu'il allait être à moi ! J'adore tellement ce type de Pokémon...

Le professeur Orme m'offrit alors l'habituel kit de survie de chaque apprenti dresseur, c'est-à-dire quelques Poké Balls, trois pour être précise, deux potions et un Pokédex, qui vinrent s'ajouter aux 3000 Pokédollars offerts par mes parents pour mon départ. A peine j'eus le Pokédex dans les mains que je décidai de l'utiliser. Tu me connais, j'aime bien connaître les bases de chaque chose.

« Zébibron, le Pokémon étincélec. Il apparaît quand le ciel est à l'orage. Il capte les éclairs avec sa crinière et accumule de l'électricité. Leur crinière scintille quand ils lâchent une décharge électrique. Ils se servent de ces scintillements pour communiquer. Ce Pokémon mesure aux alentours de 80 cm au garrot pour un poids de 29,8 kg en moyenne. A l'état sauvage, on compte presque autant de femelles que de mâles. »

Après une discussion entre mon père et le professeur, qui me parut durer des heures, nous sortîmes. C'était apparemment la première fois qu'Éole sortait à l'extérieur du laboratoire. Il regardait partout, s'intéressait à tous. Il reniflait le doux parfum des fleurs et se frottait à tout le monde. J'étais un peu gêner qu'il aille voir les gens de cette façon. Je pense qu'à l'avenir je vais devoir veiller à ce qu'il reste près de moi et qu'il canalise un peu son énergie.

Mon père est reparti quelques minutes après le pic-nique du midi. Je suis restée seule avec Éole à Bourg-Geon pendant une ou deux heures environ, le temps de faire un peu connaissance. Il est très amical et me fait de gros câlins dès que je lui parle.


N'est-il pas mignon ? Bon, le désavantage c'est que tout le monde nous regarde maintenant... Faut dire qu'il est marrant ce petit. Et il y a un deuxième désavantage. Tu sais très bien que je déteste téléphoner. Mais bon, pour mon Pokémon je vais faire un effort et appeler le professeur régulièrement. Tu remarqueras que je n'ai presque pas parlé au laboratoire ! Bon, ce n'est pas le tout mais il va falloir que je te laisse. J'aimerais rejoindre la route 29 avant le début de soirée. Ah tu n'imagines même pas à quel point je vis un rêve actuellement !

Je te laisse maintenant. Je vais faire un peu plus connaissance avec Éole. Passe le bonjour à tout le monde de ma part, salut !

Lisandre.

Eh bien voilà. Lisandre semble plonger dans le bonheur... J'ai hâte de voir son Pokémon. Même si je lui en veux un peu d'être partie comme ça, d'avoir tout plaqué. M'enfin, j'espère qu'elle pourra rejoindre Oliville avec son Zébibron, ou du moins ce qu'il en reste, faire son deuil et tourner la page. Je lui souhaite beaucoup de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Le vent nouveau de Bourg-Geon...   15.08.12 23:27

★ Et voilà 60 points !



Commentaire d'une lectrice:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Le vent nouveau de Bourg-Geon...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Powa :: Administration :: Archives :: RPG-