AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Stats  

Partagez | 
 

 Clair Ayden Finnegan — Éleveur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alternating from week to week between cocaine and ambition - VIP
Alternating from week to week between cocaine and ambition - VIP

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 3000P$
Points: 0 pts
Equipe:
Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Clair Ayden Finnegan — Éleveur.   29.08.12 14:30


Clair A. Finnegan



Surnoms — Aucun, faudrait voir à s'en douter, avec un truc aussi court que « Clair » en guise de prénom.

Sexe — Masculin.

Âge — Seize ans bien tassés, bientôt dix-sept.

Profession — Éleveur.

Région — Poitou-Charente (Johto).

Pokémon désiré — Un type electrik ou glace.




Caractère — Est-ce que vous avez déjà dormi entre de vieux cartons de pizza, sur une moquette qui colle et avec en guise de couvertures, des emballages alimentaires en tous genres ? Moi non. Mais ma mère si. C'est de là que me vient cette manie d'émasculé de mettre un tablier, des gants, et de nettoyer toutes ces crasses qu'elle fait apparaître comme par magie chaque putains de soirs. Je déconne pas, comment est-ce qu'elle fait son affaire ? C'est propre quand je pars le matin ! Sérieusement, je suis pas maniaque ou quoi que ce soit du même genre, c'est juste que je n'ai pas la moindre idée de comment ma maternelle se débrouille pour être une telle porcasse. Au final je n'ai jamais su si vivre dans la salissure ne la dérangeait pas le moins du monde, ou si elle survivait uniquement parce que je passais l'aspirateur avant que ça ne devienne complètement invivable. Et encore, je raconte pas la fois où j'ai sorti un Grotadmorv de la cuvette des WC, ah là il a bien fallu qu'elle vienne m'aider ! Enfin, c'est sûrement grâce à sa négligence naturelle que je suis devenu quelqu'un d'aussi organisé. Ça n'est pas que je déteste le bordel, c'est juste que, quand il s'agit de ma vie, je préfère ne pas lui laisser le temps de s'installer. Je n'ai pas besoin que tout se situe à une place bien définie, du moment que je c'est propre et que je sais où sont les choses, je suis satisfait. Ça fonctionne comme ça pour à peu près tout, la paperasse, le ménage, ma gueule, et aussi, ma vie sentimentale. Qu'est-ce que je raconte, ça c'est ce que j'aimerais, mais le social n'est pas aussi facile à ranger qu'une chambre, c'est compliqué, une complexité totalement différente de celle qu'on surmonte lorsqu'on remplit un formulaire ou qu'on passe un examen. La différence est dans la logique. Et j'ai parfois l'impression qu'il n'y en a aucune là-dedans. Le fait est que je ne me débrouille pas plus mal qu'un autre, les bases de l'acculturation, s'intégrer, tout ça se fait plutôt naturellement. J'ai pris cette habitude de ne pas chercher à me faire d'amis, je ne me force pas, je ne me plie pas, je ne fais qu'être moi, en toute franchise et en sincérité. Je laisse faire le cour des évènements et j'accepte les possibilités lorsqu'elles se présente. En agissant ainsi, je me suis toujours assuré de n'être entouré que de gens avec qui j'avais des points communs, avec qui je n'avais pas à faire semblant de quoi que ce soit, et avec qui j'ai donc de quoi parler. En d'autres thermes, j'avoue ne pas être le bout-en-train de la bande, mais je ne suis pas non-plus un asocial. C'est vrai que j'ai un problème, mais grâce à mon système de développement des relations, je peux éviter que ça ne m'arrive. Ça, c'est quand quelqu'un franchi intentionnellement et impulsivement mon cercle d'intimité qui, pour donner une mesure approximative, s'étend à moi et aux trente centimètres qui m'entourent. Quand c'est un garçon, je peux encore réussir à le gérer, il n'y a pas de mal à signaler à un gars qu'il est un peu trop près, mais quand c'est une fille, oh là, galère. Comment ne pas les vexer ? Elles ne sont pas toutes susceptibles, je sais, mais je n'y peux rien, je suis ... je suis galant, voilà, c'est dit. Être vulgaire ou trop bourru avec une fille, à condition que celle-là ne soit pas une mange caca, parce qu'il y en a, il y en a des belles, des mangeuses de cacas, par exemples, des filles qui te font des croches-pattes en mâchant leurs chewing-gums, qui collent leurs soutiens-gorges rembourrés au PQ contre tes dorsales, ni doublé ni parfumé le PQ, je suis sûr que c'est celui qui râpe, et qui te crapote à l'oreille « Wesh, l'est chouette ton téléphone ... » non celles là, et toutes les autres improbables sont à part, et je suis comme le reste de l'humanité à leur égard. Jen ai peur et je me demande comment elles font pour décolorer leurs moustaches tout en s'arrangeant afin qu'elles restent suffisamment visibles pour ressentir qu'elles sont les mâles dominant, et ce, dès qu'elles entrent dans une pièce. Je disais donc, les filles, les vraies, plus elles sont gentille et plus j'ai du mal à leur demander de s’écarter, et lorsque quelqu'un est trop proche, lentement mais surement, je perds tous mes moyens. Au début je balbutie, après je me contente de signe de tête, et finalement, je me contente d'afficher un sourire tremblotant. C'est généralement à ce moment-ci qu'on me demande si je me sens bien, et si je ne veux pas m'allonger un peu. Le plus ridicule, c'est que j'ai essayé de coller mon visage à un miroir une fois, et le retour de mon propre souffle contre la glace m'a vraiment mit mal à l'aise ... Arrêtez de rire, ça n'arrange rien. Quoi qu'il en soit, je n'ai pas vraiment d'autres problèmes, j'estime que celui-ci me pourrit bien assez la vie pour me permettre de posséder quelques qualités. Le fait est que, vous l'aurez compris, je suis suffisamment consciencieux et assidu pour prendre soin de quelqu'un d'autre, je veux dire, est-ce que j'ai vraiment besoin de reparler de ma mère ? Elle est adorable, vraiment, une perle, le coeur sur la main, mais ... bref, aussi étrange que cela puisse sonner après toutes mes complaintes, j'aime bien m'occuper des autres. Beaucoup même. Vraiment. Quand ça reste dans le partage et que je ne deviens pas la loupita attitrée, j'entends. Cuisiner, organiser, soigner, ça me plait. Tout ça pour dire que, très tôt, mes perspectives d'avenir m'étaient assez évidentes, j'avais le choix entre devenir employé de garderie, ce qui me ferai très certainement passer pour un homme douteux s'immisçant par perversion dans un univers purement féminin pour être auprès de jeunes enfants, ou devenir éleveur pokémon. Et je dois bien avouer que même si les enfants sont amusants, au moins avec les pokémons, la familiarité et la proximité ne me gênent pas et ne me feront jamais passer pour un tendancieux.




Histoire — Vous voyez ce petit bout'chou qui se dandine dans les bras de sa mère, là ? C'est moi à deux semaines, mais on s'en fout, regardez plutôt l'homme à ma droite, le grand brun qui m'appuie sur le nombril comme s'il voulait le boucher, c'est mon père, Phineas Finnegan. Comme quoi, quand j'entends son nom, je me dis que le mien n'est finalement pas si terrible, au moins je ne me tape pas l'enchaînement de doubles syllabes nom-prénom. Phinea Finnegan, dit Finefine (sans déconner), était un professeur pas très brillant dans une université pas très renommée, et si j'en parle au passé ça n'est pas parce qu'il est mort mais tout simplement parce qu'il a été renvoyé il y a environ dix-sept ans, pour s'être amouraché d'une élève de neuf ans sa cadette et lui avoir fait un enfant, oui, c'est bon, vous avez compris, vous êtes contents. Je peux difficilement le cacher, dès sa genèse ma famille était déjà très durement normalisable. Un homme de trente-deux ans, déjà divorcé deux fois, qui met une gamine de vingt-et-un ans enceinte, bien évidemment ça choque les religieux. Et les prudes. Et les mères de familles. Et les gens normaux. Et moi, aussi, un peu, quand même. Pour en revenir à nos moutons, le brave homme une fois au chômage, s'occupa de la petite Percie Bladdernut (ma maman) jusqu'à ce que la grossesse arrive à son terme. Après ça, j'ignore s'il avait des plans, mais elle les lui a très certainement enfoncé bien profond puisqu'elle a continué ses études comme si ce beau bébé qu'elle venait de mettre au monde n'était qu'un gros étron de trois kilos cinq. Finefine, responsable, enfin, déjà plus qu'elle, est donc devenu père au foyer, et m'a élevé pratiquement seul pendant près de onze ans, jusqu'à ce que sa compagne en est enfin terminé avec son apprentissage et atteigne son objectif de toujours : devenir professeur pokémon. Et oui, ma mère est professeur pokémon, une décennie d'étude pour manger des plats chinois en culotte sur un canapé entre un Canartichaud bipolaire et un Castorno en surcharge pondérale, tout ça en regardant Alerte à Poivressel ou Volucité Section Criminelle. J'aime autant vous dire que non, ce n'est pas elle qui m'a fait aimer les pokémons. Mon père est parti quatre jours après qu'elle ait reçu son diplôme. Il a organisé une fête, dans la maison qu'il abandonnait, a invité tous ses amis, les a remercié de toujours avoir été là pour lui, ma mère était là, gloussant à chacune de ses blagues, mignonne, exubérante, elle même, comme si ça n'avait pas la moindre importance. Il l'a prise sous le bras, l'a embrassé sur la joue, a parlé de leur rencontre, de ma naissance, de son renvoi, et en riant, il a simplement déclaré que nous faisions tous des erreurs, et que c'était quelque chose de merveilleux. Et puis il est parti. Il a prit un appartement à deux pattés de maison et s'est associé avec ma mère. Ils ont ouvert un minuscule labo, qui s'est très vite fait racheter par une grande firme, dont ils sont devenus les employés. Pendant ce temps j'avais des allergies, je mangeais mes pattes avec une cuillères, je rangeais mes livre un à l'endroit un à l'envers, et je me demandais pourquoi j'avais mal au ventre quand ma voisine me souriait. J'étais un petit garçon silencieux. J'ai passé mon enfance à être un petit garçon silencieux. Et j'ai passé toutes mes années de collège à être un petit garçon silencieux. Je m'occupais de ma mère. Je m'occupais des pokémons sur lesquels elle effectuait ses recherches. J'étais une femme de ménage, une maman, mais pas un adolescent. Jusqu'au cataclysme. Je me souviens, je venais de faire ma rentrée au lycée, c'était ma deuxième semaine, j'ai jeté les poubelles en sortant, j'ai prit mon vélo dans le garage, le chemin habituel, je suis passé sur le pont sur lequel je passais tous les jours depuis que j'étais en âge d'aller à l'école tout seul, et puis plus rien, un son de craquement gargantuesque, la sensation de flotter, de chuter. Quand j'ai rouvert les yeux, j'étais à l'hôpital, les deux jambes et un bras dans le plâtre. Ma mère qui s'est jetée sur moi, qui a appelé les infirmières, qui était couverte de bleus et de coupures. On m'a expliqué que le monde avait fait un gros fuck, que les éléments s'étaient déchaînés, j'ai vu la liste des villes détruites, des non-touchées, la liste des morts, mais pas celle des survivants. Y'en a jamais pour les survivants. Et puis je me suis laissé tomber sur mon oreiller, j'ai fixé le plafond, entre deux analgésiques j'ai eu le temps de penser, à moi, à ce que j'étais, et en fin de comptes, je n'ai eu besoin que de trois minutes pour faire le point sur ma vie. Trois minutes. J'avais miraculeusement survécu à une catastrophe naturel d’ampleur mondiale pour savourer un topos d'existence de. Trois. Minutes. De. Merde. Mon père était dans une autre chambre, dans sa chute, une partie de la tour Chetiflore était arrivée jusqu'à sa rue, les médecins avaient dû l'opérer pour retirer le morceau de poutre coincé dans sa nuque. Le mec, il a un morceau de poutre de la tour Chetiflore dans nuque, et il survit. LE MEC quoi. C'est en apprenant ça que je me suis souvenu de son motto. On fait tous des erreurs, et c'est ça qui est merveilleux. On en fait tous ... oui, on en fait-ATTENDS, NON.

    « J’EN AI JAMAIS FAIS MOI !
    — Clair mon chéri, calme toi !
    — SILENCE FEMME ! J'AI FAILLI CREVER ET J'EN AI JAMAIS FAIS !
    — Clair ! Infirmière ! Remettez lui une dose là, vous voyez pas qu'il en a besoin ?!

J'étais passé à deux doigts de la mort, il m'avait fallu tomber d'un pont pour réaliser à quel point je n'étais pas satisfait de ma vie, de mon existence, de mon quotidien et de moi-même.

    « Mais enfin Clair, tu viens à peine d'entrer au lycée, et tu veux laisser tomber tes études comme ça ?
    — Je me casse. Capish ? Cassos, finish, dès que je sors de l'hôpital, je deviens éleveur pokémon.
    — Mais tu ne t'es jamais occupé d'un pokémon !
    — Ah ouais ? Qui a soigné Damien le Castorno quand il a fait sa quinte de diarrhée aiguë ? Qui est resté éveillé toutes les nuits pendant trois semaines pour s'occuper des angoisses nocturnes de Joseph le Dynavolt, paix à son âme ? Qui a mit au monde les bébés Snubbulls ? Qui les a mit au monde maman ?
    — Oh je t'en pris, tu les a juste aidé à casser leurs coquilles ...
    — Ça comptait maman, ÇA COMPTAIT.
    — Je suis désolée de vous interrompre mais ... vous avez approximativement deux triples fractures, une double et je ne compte ni les simples, ni les contusions. Si c'est un miracle que vous soyez en vie, c'est un cadeau du ciel que tout ça soit arrangeable. Si vous voulez remarcher correctement un jour, vous devrez suivre une sérieuse rééducation.
    — C-Combien de temps ?
    — À peu près deux ans si vous vous y attelez sérieusement.
    — Deux ans !?
    — COMBIEN !?!

Me voilà donc, après deux années de fauteuil roulant et de béquilles, debout sur mes deux jambes, prêt à entamer mon voyage initiatique. Bon okay, je l'admets, je me dandine encore un peu quand je cours. Un dernier pissou, petite vérification de l'inventaire, un plat de lasagne dans le four pour maman quand elle daignera se lever cet après-midi ... plus qu'à récupérer mon premier compagnon de route, et c'est définitif, je commence un nouveau moi.




Starter — Polarhume.

Surnom — Marshall.

Sexe — Mâle.

Relation — (♥ ) ... Disons qu'il est rarement dans sa ball.

Particularités — Hey, il n'y a rien de mal à être comme les autres.

Caractère — Marshall est une petite boule de poil sympathique, pas farouche pour un sou et plutôt attentif. Il aime être porté, ce qui n'est pas forcément agréable, mais il est si lent à la marche qu'il est préférable de le garder sur ses épaules. Bien que jeune, il a au moins la décence et le respect de faire attention à ne pas tâcher les autres avec sa morve.




Surnom — Laf.

Sexe — FEMALE, BITCHES ! /o/

Âge — 20.

Avatar — Hôtarô Oreki de Hyouka.

Comment avez-vous connu le forum — Je sais plus, faudrait que je check sur la présentation de Flannchadh.

Autres comptes — Nope !

Commentaire — HOODYHAY. Vous pouvez supprimer tout ce qui était en rapport avec Flann' (présentation, relations, pokématos et RPs), Clair arrive à la rescousse !



__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blond de la Mafia - Administrateur
Blond de la Mafia - Administrateur

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 570 $P
Points: 826
Equipe:
Nombre de messages : 1079
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Clair Ayden Finnegan — Éleveur.   31.08.12 20:29

Moderation


Aucun problème




Aucun problème. Le fait d'utiliser les dégâts sur la population avec le cataclysme du contexte est très bien utilisé.




Très bonne fiche. J'aime beaucoup comment tu écris, sans l'humour même s'il fait parti du texte c'est sûrement un style que l'on est obligé d'aimer. Avec le personnage comme narrateur, on se met rapidement à sa place et on comprend (ou pas puisque c'est quand même pas nous quoi ce qu'il lui ait arrivé.







NidoranF

NidoranM

Pichu

Ptiravi

Lixy

Polarhume

Tadmorv

Givrali

Voltorbe
Et donc avec la qualité de ta fiche et l'accord de deux membres sur trois du staff, on te donne le starter Shiney. Bien sûr si tu en préfères un en non-shiney, tu as le droit de ne pas prendre l'option Chromatique.
Tadmorv c'est pour l'aider à bien bouger les chiottes des bars où il ira le soir tu vois.
• Si Clair arrive pas à dire aux autres de se casser, autant les congeler. En plus Stalgamin aime congeler les gens pour blaguer.
• Si c'est pour tout nettoyer, autant tout faire péter avec Voltorbe.



__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alternating from week to week between cocaine and ambition - VIP
Alternating from week to week between cocaine and ambition - VIP

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 3000P$
Points: 0 pts
Equipe:
Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Clair Ayden Finnegan — Éleveur.   31.08.12 23:23

OLOL sélection. XD Mais pourquoi est-ce qu'il irait dans des bars !? Pour trouver Chris c'est ça ? EN FAIT CHRIS C'EST PAS UN COORDINATEUR, EN VRAI IL FAIT TAPINER SES POKÉMONS ET IL VA BOIRE L'ARGENT QUE LUI RAPPORTE CET ODIEUX TRAFIQUE ! me j pren stalagmin, com ça j le me ds le fes d fill lol.

Je veux prendre POLARHUME mais j'aime pas sa couleur en shiney mais j'ai pas envi de laisser filer une telle chance. ;___; Est-ce que (et si c'est impossible je comprendrais) je peux garder le bonus Chromatique dans un coin de ma poche, affin qu'il s'applique au prochain pokémon capturable que Clair croisera ?

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blond de la Mafia - Administrateur
Blond de la Mafia - Administrateur

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 570 $P
Points: 826
Equipe:
Nombre de messages : 1079
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Clair Ayden Finnegan — Éleveur.   01.09.12 12:39

Nan mais au moins avec Stalgamin, même s'il sert de piquet, tu peux te faire des glaçons. Puis Chris il vit pas dans les bars hein ! Faut pas croire que parce que Clair est alcoolique, oui parce que j'suis sûr quand il s'est cassé la gueule en vélo il était complètement pété parce que pour avoir "deux triples fractures, une double et je ne compte ni les simples, ni les contusions" faut soit être pété, soit avec une malchance pas possible.

Oui, bon, sérieusement. Personnellement je suis d'accord pour que tu gardes ton bonus Chromatique. Mais on va plutôt dire ça autrement, je vais prendre en compte dans tes RP la qualité de ta fiche.
Donc t'es validé. Pokématos avec liste des RP, transactions bancaires, informations personnage/Pokémon ect... avec la fiche de relation à compléter et tout.


Marshall
Niveau 5

Capacité Spéciale
En cas de tempête de grêle, Rideau Neige annule les dégâts par la Météo et augmente l'esquive.

Attaques
Poudreuse
Rugissement

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alternating from week to week between cocaine and ambition - VIP
Alternating from week to week between cocaine and ambition - VIP

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 3000P$
Points: 0 pts
Equipe:
Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: Clair Ayden Finnegan — Éleveur.   01.09.12 13:03

Zarma même pas vrai c'est un BRAVE HOMME Clair, un BRAVE HOMME j'te dis, on a pas vu plus BRAVE depuis Charles Ingalls !

Awh thankie pour la validation ! Je fais mon pokématos dès que possible ! (Et double thanks pour le bonus chromatique, DUH ! *hearth heart*)

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clair Ayden Finnegan — Éleveur.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Clair Ayden Finnegan — Éleveur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Powa :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-