AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Stats  

Partagez | 
 

 Rencontre avec un porte bonheur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Rencontre avec un porte bonheur !   25.02.13 15:16

Devenir le meilleur dresseur Pokémon au monde était le rêve de son frère. Il s’inscrivait au sein de cette communauté dont seuls quelques rares réussissaient à conquérir cette aspiration. Contrairement à ses deux frères, jamais Naoki n’avait épousé tel projet. Mais après tout, pourquoi pas lui ? Pourquoi ne serait-il pas le prochain Maître Pokémon ? Nao s’estimait heureux et pour cette raison, il ne comprenait pas pourquoi il devrait bouleverser sa ligne de vie. Mais hier, tout a changé. La vision de ses deux frères et lui dirigeant la pension s’était éteinte. Cette décharge psychologique lui permit de sortir de ses illusions naïves et il prit conscience qu’il devait à son tour construire sa vie. Agenouillé, proche de la fenêtre de sa chambre, le regard ébloui par les étoiles, il s’accorda un instant douloureux.

« Je te promets de devenir Maître Pokémon, Yuki et je retrouverai Jin. »

Il ne remarqua pas cette ombre derrière la porte. Une ombre furtive. Le jeune Kazama se releva pour s’allonger sur son lit. L’esprit songeur, il déclina ses paupières. Jin. Il avait encore l’espoir de le retrouver. Tant pis si la chance était contre lui. Il n’abandonnerait pas tant qu’il n’aura pas vu son corps animé ou non. Mais « porté disparu » n’était pas synonyme de « décédé. » Cependant, deux ans sans une nouvelle... Tout portait à croire qu’il avait été victime d’évènements dangereux. Tentant de calmer sa réflexion, il parvint malgré toutes ses suppositions, toutes ses hypothèses, à trouver le sommeil. Il pénétra alors dans la dynamique de l’inconscience, en ronflant, bien évidemment. Des ronflements dont les echos s’apparentaient à ceux d’un Séisme provoqué par un Rhinoféros. Naoki Kazama se dépensait tellement toute la journée qu’il en avait le sommeil lourd. Grogner en dormant, ce n’était pas tellement classe et pourtant, cela produisait un certain charme amusant chez le jeune garçon.

Le lendemain matin, il se leva de bonne humeur. A se demander s’il ne souffrait pas de bipolarité ou pire... De schizophrénie. Non. Jamais il n’avait été diagnostiqué fou. Toutefois, « hypersensible » était une conclusion qui se rapprochait plus de la vérité. Il s’étira longuement ayant le sentiment que cela l’aidait à grandir physiquement. C’était une très belle matinée. Il ouvrit ses fenêtres pour voir la cour de la pension dans laquelle de multiples Pokémon jouaient ou se dorlotaient. Nao eut un grand sourire devant ce dessin magnifique, dans lequel il avait grandi pendant dix-sept ans. Son voyage débuterait aujourd’hui. C’était une nouvelle quête et il était tout émoustillé à l’idée de partir à l’aventure. D’ailleurs, il ne pouvait plus attendre et, sans prendre la peine de se changer, il accourut au rez-de-chaussée ne manquant pas de glisser sur les escaliers et de tomber sur son popotin. Sa mère, inquiète, demanda à « son ange », s’il ne s’était pas fait mal.

« Non non, ça va. » La rassura-t-il. « Maman. » Dit-il sur un ton déterminé. « Appelle Papa, il faut que je vous parle. » Sans poser de questions, Madame Kazama acquiesça en toute simplicité et s’exécuta avec grâce. Une fois la famille réunie dans le salon, l’ambiance prit un air plus solennel. Ses parents s’étaient confortablement installés sur le canapé alors que Naoki se tenait droit devant eux, trop sérieusement en ce qui le concerne. « J’ai décidé de voyager à travers le monde pour retrouver Jin et devenir Maître Pokémon ! »
- Nous le savons. Et nous souhaiterions t’encourager... Va dans la cour.
Et ben pour l’effet de surprise c’était raté. Ses parents s’étaient contentés d’un timide sourire sans fournir la moindre explication. Il n’y a pas trente-six explications : soit ils connaissent parfaitement leur fils, ou du moins assez pour prédire ce qu’il se trame dans sa tête, soit ils l’avaient entendu hier soir tendre sa promesse à son défunt frère. Peu importe la raison qui était juste, il n’aurait nul besoin d’argumenter. Sa décision était prise, ses parents convaincus, tout était pour le mieux. Discipliné, enfin, quand il avait décidé de l’être, il décampa à l’extérieur en pyjama se retrouvant au milieu d’une vingtaine de Pokémon.

Bien qu’impatient, Naoki attendait sagement ses parents. Il tenta de se renseigner auprès des Pokémons mais aucun d’eux n’étaient dans le secret. C’est alors que ses géniteurs le rejoignirent. Son père avait un carton dans ses bras. Sa mère prit la parole.
- Tiens Nao, voici quatre Pokéball et deux potions.
- ...
- Shûya ?
- Oh oui oui ! Pardon ! Fiston, ta mère et moi aimerions te remettre ton premier Pokémon, tout comme nous l’avons fait avec Jin et Yuki.
« Génial !!! » S’enthousiasma Nao. Il se souvint en effet que le premier Pokémon de Jin et Yuki leur avaient été remis par leurs parents. Jin avait hérité d’un Magby alors que Yuki avait reçu un Elekid. C’est alors que le père de Nao dévoila le Pokémon caché dans le carton.
- Togepiiiiiiiiiiiiiii !


« Togequoi ? » Le Pokémon réjouit lui sauta dessus. Nao l’intercepta et remercia cet enthousiasme d’un immense sourire. « Tu ressembles à un œuf à la coque... » Répondit-il maladroitement. Le Togepi ne s’en soucia guère, exprimant sa joie face à son dresseur. Une euphorie partagée par l’ensemble des témoins de cette scène, aussi bien les humains que les Pokémon. La père de Nao lui tendit un objet.
- Tiens Nao, c’est un Pokédex. Il enregistre les informations sur les Pokémon lorsque tu les rencontres. Tous les dresseurs en ont un.
Nao posa son Pokémon par terre en lui massant le dessus du crâne. Togepi n'était pas bien impressionnant. C'était encore un bébé et le Pokémon ne sembla pas vraiment taillé pour être un garde-du-corps efficace. Cela dit, il avait l'air très chouette et ça, ça vaut tous les gardes-du-corps au monde. En plus, il était mignon et attendrissant. Nao était très fier de l'avoir eu. Pour en savoir plus, il activa le Pokédex.


« Togepi, le Pokémon Balle Pic. L'énergie vitale de Togepi provient des émotions positives et heureuses exprimées par les gens et les Pokémons. On dit même que sa coquille est remplie de joie. Si jamais il ne ressent que haine et désespoir, il finit par mourir. Selon la légende, celui qui fait tenir debout un Togepi endormi aura la chance pour lui… »

« C’est peut-être toi qui me permettras de retrouver Jin. » Réfléchit-il. Faire tenir debout un Togepi endormi ? Nouvel objectif pour Naoki. Sans plus tarder, il utilisa une des Pokéball de ses parents. « Et bien allons-y ! Pokéball, go ! » La ball vacilla légèrement mais le Pokémon, ravi, ne s’opposa pas à sa capture. C’était devenu officiel, Togepi était le premier Pokémon de Nao, son starter pour ainsi dire.

Le jeune garçon s’approcha de la Pokéball pour la ramasser quand soudainement l’esprit à l’intérieur s’échappa et la Pokéball revint d’elle-même dans les mains de Nao. « Hey !!! »
- Togépiiiiiiiiiiiii !
Togépi était du genre surexcité et s’il avait facilement accepté sa Pokéball lors de sa capture, il n’était pas question d’y rester enfermé. Le Pokémon sautillait tout en s’exclamant. « Ah... Je vois... » Naoki sourit. Si le choix de ses parents s’était porté sur Togepi c’est parce que ce dernier a le même caractère que son dresseur. Le fait qu’il ne souhaite pas rester dans sa Pokéball n’était par conséquent pas surprenant. Ce qui l’était par contre, c’était que pour venir à lui, le Pokémon se métamorphosa sous la forme d’un œuf et roula sur le gazon jusqu’à son ami. « Toi, tu m’as l’air d’être un sacré petit merdeux. J’aime ça ! » Constata Naoki. Effectivement, d'après ses mouvements, Togepi sembla avoir son propre caractère et c'est ce que recherchait avant tout Sacha : l'individualité dans la personnalité. Togepi, lui ressemblait énormément, tout comme Magby ressemblait à Jin et Elekid à Yuki.
- Togepi !

Naoki réfléchit. « Il va falloir te trouver un surnom. Réfléchissons... » Il fit mine de réfléchir et Togepi copia sa mimique. Sauf que lui, ne réfléchissait pas vraiment. Nao eut une illumination. « Que penses-tu de T.K. ? » Le Pokémon cria une nouvelle fois, signie qu'il adorait ce surnom. Nao jeta un nouveau coup d’œil à son Pokédex. « Tiens, tu connais l’attaque Métronome... Je me demande ce que c’est... » Quoi de mieux que de l’inaugurer ? « T.K., lance Métronome ! » Le Pokémon obéit alors que ses parents s’écrièrent.
- Nao ! Non !!!


Les bras de T.K. brillèrent. Il les balança de droite à gauche et de gauche à droite et se concentra avec un joli sourire. Cela dura quelques secondes. Les parents de Nao restèrent sur leurs gardes, anticipant le mouvement du bébé Pokémon.
- Toge, Toge, Togepi. Toge, Toge, Togepi. Toge, Toge, Togepi !
Soudainement, une énergie de couleur azure naquit au-dessus du petit Pokémon. Semblable à une grosse bulle d’eau mais plus consistante. Togepi la projeta sur son dresseur qui fut atteint par les ondes aquatiques de son Pokémon. Trempé et bousculé par le Vibraqua, Nao fut désorienté. « J’ai la tête qui tourneeeeeeeeeeee ! » Comme s’il avait encaissé une bonne dose d’alcool, il divaguait sur les côtés, d’avant en arrière, sans pouvoir maîtriser sa trajectoire. Il se laissa alors tomber en arrière, sur son postérieur pour reprendre ses esprits, chose qui ne fut pas aisée. T.K., quant à lui, était très heureux d’avoir pu démontrer ses compétences. Il sautillait de joie alors que le pauvre Nao était sonné. Lorsqu’il fut conscient, il rit. « C’était top T.K. ! Bravo ! »
- Togepi !
C’est ainsi que le Pokémon, félicité, fut encouragé à utiliser l’attaque Métronome. Attaque qui deviendra par la suite sa favorite et dont il abusera.

Il était temps pour le jeune Kazama de se préparer pour démarrer sa grande aventure. Il prit son nouvel ami dans ses bras et le déposa sur le lit de sa chambre. « T.K., tu ne bouges pas, je reviens dans quelques minutes. » Il partit sous la douche alors que le Pokémon détailla la pièce... A son retour, Nao eut le plaisir de découvrir le chantier de son Pokémon. Un bordel sans nom. « Je ne comprends même pas comment j’ai pu croire que tu resterais tranquille... » Puis il rit, amusé par les bêtises commises par son Pokémon qui, fier de ce nouveau décors, sauta sur le lit. Il ne rangea rien et laissera sa maman chérie s'en occuper...

Les deux compagnons descendirent. Les au revoir étaient imminents. Difficile instant pendant lequel il va devoir quitter ses parents. Pendant combien de temps ? Il ne pouvait le prédire et c’est ce qui l’inquiétait le plus. Il serra ses parents dans ses bras, profitant un maximum de ces quelques secondes d’amour.
- Prends ces 3 000 Pokédollar. Utilise-les à bon escient.
« Merci Maman... » Le jeune Nao sourit et avec le jeune Togepi dans ses bras, ils quittèrent la pension. Devant la clôture, Nao se retourna, imprimant cette vision parfaite dans sa mémoire. « Allez T.K., une longue route nous attend ! » Le drôle de Pokémon s'écria et leva les bras, prêt à en découdre pour que son dresseur soit fier de lui. Direction la route 24...

Modération de Chris Tsukiyo

94 points pour ton premier RP.
Ca serait sympa d'aéré un peu les dialogues pr rapport à la narration et ne pas les introduire dedans ou trouver des couleurs qui vont bien ensembles.
Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre avec un porte bonheur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Powa :: Administration :: Archives :: RPG-