AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Stats  

Partagez | 
 

 Il y a toujours un "Il était une fois"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Il y a toujours un "Il était une fois"   19.05.12 22:28

Naminé Whyle


Votre personnage


▬ Surnoms : Nami'. Simple raccourci de son prénom. Rien de plus banal.
▬ Sexe : Fille
▬ Âge : 16 ans
▬ Profession : Coordinatrice
▬ Région : Johto
▬ Genre de Pokémon souhaité (informations diverses sur le possible starter voulu) : Je me contenterais d'à peu près n'importe quel pokémon. J'ai cependant un préférence pour les types psy, glace et plante. Comme c'est une coordinatrice, ça serait bien s'il pouvait être mignon ? (Je sais, je vous enquiquine).


Caractère


Le caractère est une chose bien complexe. Il semble défini, et pourtant, il ne cesse d'évoluer. Naminé ne fait pas exception à la règle. Naturellement étourdie et maladroite – elle passe plus de temps le nez en l'air en train de rêvasser qu'autre chose – elle a une imagination assez conséquente, si l'on en juge par le temps qu'elle passe dans son monde, et celui qu'elle passe dans le monde réel. De temps en temps, il faut d'ailleurs la ramener sur terre, sous peine qu'elle ne zappe complètement ce que vous êtes en train de lui dire. Elle n'en reste pas moins relativement gentille – si l'on oublie les quelques remarques cinglantes qu'elle a tendance à lancer en toute sincérité – et même comique – quand elle ironise ou bien qu'elle critique à un point tellement abusif que cela en devient drôle (à noter que ça mère fait la même chose, ce doit être de famille – sans pour autant en devenir lourde. Quoique, ça lui arrive parfois, et il faut lui dire stop. Elle est aussi d'un naturel inquiet, et suspicieuse. Vous aurez beau la rassurez avec des mots, c'est avec des gestes qu'il faut prouver ce que vous pensez, sinon, elle ne cessera de se faire du mouron et de passer son temps à vous épier discrètement. Elle peut être intelligente, si elle saisit les enjeux et est décidée à garder son sang froid, mais la plupart du temps, quand elle coule des jours paisibles ou rien n'est important, elle agira sans trop réfléchir (d'ailleurs, il est possible qu'elle le regrette la seconde suivante et cherche à tout prix à modifier ce qu'elle a dit/fait). Il y a pas mal de choses simples qui lui tienne assez à cœur, allez savoir pourquoi. Simplette pour être son surnom, si elle n'avait pas cette détestable curiosité qui la poussait à mettre son nez partout, dès que cela sort de son train train quotidien. PAR-TOUT ! Elle vous collera aux basques, mènera des enquêtes secrètes sur vous, utilisera tous ses talents d'espionne (jusque là, vous n'avez pas trop à vous inquiéter, puisqu'elle évitera le contact et fera preuve d'une discrétion passablement douteuse)... Et vous embêtera jusqu'à ce que vous crachiez le morceau. Oui, la détermination, l'entêtement font d'elle une tête de mule. Et croyez moi, quand elle veut savoir... Elle sait. Oh, ça n'a pas l'air comme ça. Vous vous dites sûrement, si elle m'énerve, je l'envoie dans les roses, et c'est réglé. Oui, on peut voir les choses comme ça. Jusqu'à ce qu'on comprenne que toutes les menaces du mondes, même mises à exécution, ne sont rien comparé à l'immense curiosité qui la dévore du plus profond de ses entrailles. L'envoyer dans les roses ne suffira pas. Il faudra l'exterminer, ou renoncer et tout avouer. Puisque le meurtre est puni par la loi... Vous voilà prévenu. Bonne continuation avec ce monstre cette adorable gamine ~


Histoire


Il y a un temps pour tout. De toute évidence, le mien est dépassé.
Je suis née, et j'ai grandi, dans une petite bourgade où tout le monde se connaît, où les secrets n'existent pas. D'un côté, une colline surplombant la ville, avec son air brusque et frustré que je détestais particulièrement, mais qui, dans un élan de curiosité, m'intriguait, de par la mer qu'elle cachait avec ardeur, comme un trésor. De l'autre, la forêt, grande plaine verte et sombre, qui abrite en son cœur d'innombrables et d'innommables secrets. Seuls les plus téméraires s'y risqueraient, ou juste ceux qui savent se défendre. En d'autres termes...
Deux lieux, que moi, jeune rêveuse âpre de liberté et d'aventure, n'explorerait jamais. D'une part parce que mes parents ne l'auraient jamais permis : quand on est la plus jeune, la plus fragile et la plus étourdie, il est impensable de me laisser faire quoi que ce soit où le risque dépasse zéro – même si, justement, le risque zéro n'existe pas –. Et enfin – et surtout, je soupçonne que ça soit la véritable raison – on ne laisse pas la petite sœur d'un grand dresseur gérer son avenir n'importe comment. Il n'y a que les garçons pour arpenter les sentiers escarpés, les routes labyrinthiques, ou encore les longues plages de sable fin où règnent en maître l'odeur de la mer et de terribles dresseurs assoiffés de combats titanesques.
Voilà, à peu près, à quoi correspondrait la vision de mes parents. Une vision d'horreur et de pessimisme, avec une déification de mon grand frère – que j'apprécie cependant –. Maintenant, si l'on regarde ma vision des choses, elle sera – forcément – plus optimiste et ouverte. Découvrir les odeurs de chaque recoins, de chaque villes, les petites choses locales que l'on se plaît à voir, les routes sans fin qui commencent et recommencent, les différents paysages que l'on n'ose même pas imaginer, de peur d'être déçu, mais l'on fini toujours par être surpris et sourire joyeusement. Peut être que j'idéalise, mais pour une campagnarde qui n'a jamais rien connu d'autre que la vue tranquille et définie, complètement arrêtée, sans aucun espoir d'évolution, c'est normal. Je vis à Bourg-Géon. Cliché, n'est-ce pas ? Ma vie a été d'une telle banalité et d'un ennui tellement omniprésent que je n'imagine plus que la vie en-dehors de la ville. Oh bien sûr, il y a les villes en mauvais état, et celles détruites... Mais tout me paraît plus intéressant. Tout semble plus frais, plus vivant.
Malgré tout, je ne peux dire qu'il n'est jamais rien arrivé. Ce serait mentir. Il y a eu cette fois, quand j'avais sept ans, où mon frère a annoncé à mes parents qu'il partait. Cela ne s'est pas fait sans mal, d'autant plus qu'il est parti en plein milieu de la nuit, en laissant juste une lettre. Finalement, tout s'est bien terminé, puisque depuis, à la maison, il est le « grand dresseur qui collecte des badges ». Il y a eu une vague d'enthousiasme général un temps, puis, petit à petit, les ragots ont repris leur cours habituel. De nombreuses fois, aussi, je me suis appuyée contre le petit oranger à côté de la maison, pour regarder le ciel au travers de ses minuscules feuilles vertes. Je ne sais pas pourquoi, mais cet oranger, il était plus petit que tout les autres. Plus fin, plus faible. Mais il a toujours été assez fort pour supporter mon poids. Quand je m'ennuyais – ce qui arrivait souvent – je dessinais les nuages. C'était un passe-temps comme un autre, que beaucoup critiquaient cependant. Sans doute parce que dessiner quelque chose qui n'a pas vraiment de formes, c'est stupide. Parfois, on voyait des pokemons passer, aussi. Je me souviens particulièrement bien du Hoothoot qui hululait jusque tard dans la nuit. Un jour, mon père ne l'a plus supporté. Il a balancé sur le toit de la maison tout ce qui était possible à balancer. Il a fallut que les deux voisins nous aide à l'arrêter. Et pour aller chercher les objets, aussi. Finalement, le Hoothoot a fait son nid sur le toit. Ça n'a pas duré, évidemment. L'oiseau s'est fait attraper par une pokéball qui passait par là. D'ailleurs, je ne sais toujours pas à qui elle appartenait, cette pokéball. Toujours est-il que j'ai décidé – oui, moi, même si je ne suis pas très qualifiée pour prendre des décisions – de partir. Je ne sais pas quand. Peut être au prochain passage de mon frère, je l'accompagnerais. Ou alors seule, un beau jour, quand mes parents ne s'y attendront pas – je serais curieuse de voir leurs têtes – et je verrais bien ce que je peux trouver dans la ville la plus proche. Je ne sais pas.
Mais bientôt, je saurais.


Starter


(Ce sont les modérateurs qui font la sélection des starters mais vous qui le choisissez parmi ceux proposés)

▬ Surnom : Chlore
▬ Race : Chlorobule
▬ Sexe : Féminin
▬ Le dresseur l'apprécie-t-il : Chlore et Naminé, c'est une drôle d'histoire. La petite Chlorobule téméraire qui passe son temps à rappeler à l'ordre son dresseur, et la jeune fille excitée qui s'emporte facilement. Qui est vraiment le dresseur, là-dedans ?
▬ Particularités (s'il en a) : Ce petit pokémon est particulièrement susceptible. Attention à ce que vous dites.
Chlore, c'est une petite pokémon qui n'hésite pas devant le danger et qui sait dire stop quand il le faut. Plus mature, plus sûre d'elle que Naminé, aussi. Malgré tout, elle obéit à Naminé, et à ses idées farfelues. Parfois, ce n'est pas une mauvaise chose... Si vous désirez vraiment la connaître, allez donc lui parler. Vous verrez, elle ne mord pas.



Pseudonyme


▬ Prénom / Surnom : Nina.
▬ Sexe : Fille
▬ Âge : 17 ans.
▬ Personnage sur l'avatar : Cheria Barnes, de Tales of Graces.
▬ Comment as-tu découvert le forum ? Top-Site.
▬ Autre Compte : Nop.
▬ Un commentaire?  Très joli forum. Un peu simple en apparence, mais complet et au design coloré.

Revenir en haut Aller en bas
Blond de la Mafia - Administrateur
Blond de la Mafia - Administrateur

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 570 $P
Points: 826
Equipe:
Nombre de messages : 1079
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Il y a toujours un "Il était une fois"   20.05.12 14:50

Tout d'abord, bienvenu sur Pokémon Powa. J'espère que tu te plairas bien sur ce forum et que tu éviteras tous les obsédés du coin.
Après la marque de bienvenue, on passe à la modération.



Informations Générales

Il n'y a pas grand chose à dire. L'avatar est de bonne taille, le codage n'a pas été explosé, tous les champs sont remplis. Ca fait quand même plaisir de voir une fiche déjà finie lors de la modération.

Description

Rien à dire ici non plus. La description du personnage est simple.

Histoire

Rien à dire ici non plus. C'est simple et peu de fautes d'orthographe, mais si il y en a quelques unes.




Donc voici ta sélection.

Hypotrempe

Granivol

Tylton

Pachirisu

Chlorobule

Stari

Blizzi

Nénupiot

Capumain

Hypotrempe, Granivol, Tylton, Pachirisu, Chlorobule ainsi que Stari sont les prédéfinis de ton métier.
Blizzi est un Pokémon gentil. Sa curiosité à bouger partout pourrait bien faire sortir sa dresseur de ses rêves dans les nuages.
• Une fois que Nénupiot évolue, il devient tout à fait maladroit, même en se montrant abile. La logique...
Capumain irait bien avec ton personnage. Deux étourdis.

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Il y a toujours un "Il était une fois"   20.05.12 15:52

Le choix a été dur, mais c'est fait. (J'espère que je vais pas le regretter... ARG ! Ils sont tous tellement adorables...)
Bon, sinon, j'en ai profité, j'ai fait une petite relecture, et j'ai corrigé quelques fautes.
Voilà ~
Revenir en haut Aller en bas
Blond de la Mafia - Administrateur
Blond de la Mafia - Administrateur

avatar



Feuille de personnage
Pokédollards: 570 $P
Points: 826
Equipe:
Nombre de messages : 1079
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Il y a toujours un "Il était une fois"   20.05.12 18:34

Tout est bon. Tu es validée. Tu peux dès à présent accéder à la partie RP. Tu devras aussi aller faire obligatoirement ton Pokématos qui contiendra les informations de ton personnage, ton sac, ta liste de RP avec les points gagnés, un résumé de tes achats au complet, ainsi que la description de chacun de tes Pokémon. Ce Pokématos sera mit à jour à chaque RP.
De plus, tu peux aller faire une fiche relation ainsi qu'un journal mais ceci reste facultatif.
Voici maintenant les informations de ton starter.


Chlore
Niveau 5

Capacité Spéciale
Tempo Perso : Un Pokémon doté de cette capacité spéciale ne pourra pas être confus.

Attaques
Vol-Vie
Croissance

Objets donnés
- 3000 P$
- 3 Pokéballs
- 2 Potions

__________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il y a toujours un "Il était une fois"   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a toujours un "Il était une fois"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Powa :: Administration :: Archives :: Anciennes fiches-